Russie /Tchétchénie La Cour européenne déclare les autorités russes responsables

24 septembre 2008
Dans un arrêt rendu le 29 mai 2008, la Cour européenne des droits de l'homme a jugé les autorités russes responsables de la disparition forcée, en mai 2003, de deux jeunes femmes tchétchènes, Aminat Dougaïeva (15 ans) et Kourbika Zinabdieva.

Les deux femmes, membres de la même famille, ont été enlevées dans la nuit du 16 mai 2003 au domicile de Kourbika à Oulous-Kert, en Tchétchénie, par un groupe de vingt hommes vêtus d’un uniforme bleu et portant une cagoule. La Cour a estimé que des éléments plaidaient fortement en faveur de la crédibilité de l’allégation de la famille, selon laquelle les ravisseurs étaient en réalité des militaires russes. La Cour a conclu que les autorités russes s’étaient rendues coupables de graves violations de la Convention européenne des droits de l'homme.