L'application est disponible sur la page Facebook d'Amnesty suisse. © AI
L'application est disponible sur la page Facebook d'Amnesty suisse. © AI

Russie Amnesty lance une application Facebook, «Russie: la prison de glace»

La Douma discute aujourd’hui de la Loi d’amnistie proposée par le Président Poutine, qui prévoit la libération de plusieurs prisonniers d’opinion, parmi lesquels les deux chanteuses du groupe punk Pussy Riot.

Malgré ce geste spectaculaire, dans le domaine des droits humains, la Russie ressemble à une prison de glace. Les libertés d'expression et de réunion sont sévèrement limitées. Les manifestations sont violemment dispersées, «la propagande homosexuelle» est une infraction pénale et les organisations non gouvernementales (ONG) doivent s'inscrire comme «agents étrangers». Amnesty International a lancé une campagne mondiale pour appeler à l'abolition des lois sur lesquelles se déploie ce climat répressif.

La Section suisse d'Amnesty International a développé une application Facebook: «Russie: la prison de glace». Elle permet aux amis de la page Facebook d’Amnesty Suisse de libérer des militants des droits humains de leur prison de glace. L’application sera active du 17 décembre 2013 au 24 janvier 2014 sur la page Facebook de la Section suisse: www.facebook.com/Amnesty.Suisse

Les prisonniers représentés dans l’application sont une membre fictive du groupe punk Pussy Riot, une militante des droits humains d'Amnesty International Russie et un joueur de hockey homosexuel.

131217_FB_russie.jpg www.facebook.com/Amnesty.Suisse

Communiqué de presse publié le 17 décembre 2013, Berne, Lausanne.
Contact du service de presse

Votre don les protège

De l’aide pour les enfants traumatisés par la guerre Votre don les protège