Oleg Sentsov (à gauche) et Alexandr Kolchenko (à droite) © Anton Naumlyuk
Oleg Sentsov (à gauche) et Alexandr Kolchenko (à droite) © Anton Naumlyuk

Russie: Action lettre pour Oleg Sentsov et Alexandr Kolchenko Condamnés sur la base d’«aveux» obtenus sous torture

Lettres contre l'oubli novembre 2015
Les citoyens ukrainiens Oleg Sentsov, réalisateur, et Alexandre Koltchenko, étudiant et militant des droits sociaux, ont été condamnés le 25 août à 20 et 10 ans de prison, respectivement, au terme d’un procès d’une iniquité flagrante devant un tribunal militaire russe.

Citoyens ukrainiens tous les deux, ils ont été inculpés de «terrorisme» en raison de leur opposition à l’occupation russe de la Crimée.

Leur condamnation reposait sur des témoignages qui ont (selon toute vraisemblance) été obtenus sous la torture. Le tribunal a rejeté les allégations de torture et autres mauvais traitements formulées par Oleg Sentsov et le témoin Guennadi Afanassiev, en violation de la législation russe et des articles 3 et 5 de la Convention européenne des droits de l’homme.

À moins que leur condamnation soit annulée, ils purgeront leur peine dans un camp de travail parmi les plus durs.

Proposition de lettre et revendications

Monsieur le Procureur général,

Les citoyens ukrainiens Oleg Sentsov, réalisateur, et Alexandre Koltchenko, étudiant et militant des droits sociaux, ont été condamnés le 25 août 2015 à 20 et 10 ans de prison, respectivement, au terme d’un procès d’une iniquité flagrante devant un tribunal militaire russe.

Ils ont été inculpés de «terrorisme» en raison de leur opposition à l’occupation russe de la Crimée, témoignés lors des manifestations pacifiques.

Leur condamnation reposait sur des témoignages qui ont (selon toute vraisemblance) été obtenus sous la torture. Le tribunal a rejeté les allégations de torture et autres mauvais traitements formulées par Oleg Sentsov et le témoin Guennadi Afanassiev, en violation de la législation russe et des articles 3 et 5 de la Convention européenne des droits de l’homme.

Je suis très préoccupé·e par cette situation et je vous exhorte, Monsieur le Procureur général, de peser de tout vos poids pour que les inculpations liées au terrorisme soient abandonnées.
Les autorités doivent annuler la condamnation d’Oleg Sentsov et Alexandre Koltchenko reposant sur ces motifs et formuler à leur encontre des accusations fondées ou, dans le cas contraire, les remettre en liberté.
S’ils font l’objet d’accusations fondées, les deux hommes doivent être renvoyés en Crimée et jugés au titre de la loi ukrainienne.
Les autorités doivent enquêter immédiatement, de manière efficace et impartiale, sur toutes les allégations de torture et autres mauvais traitements formulées par Oleg Sentsov, Alexandre Koltchenko, les témoins cités lors de leur procès et leurs avocats.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Procureur général, à l’expression de ma haute considération.

Lettres adresser à

Bureau du procureur général de la Fédération de Russie
Yurii Ya. Chaika
Ul. B.Dmitrovka, d.15a
125993 Moscow GSP-3
Russie

Fax : +7 495 987 58 41
Twitter : @Genproc

Copies à

Ambassade de la Fédération de Russie
Brunnadernrain 37
3006 Berne

Fax: 031 352 55 95
E-mail: rusbotschaft@bluewin.ch

 

Vous trouverez un modèle de lettre en français adressée au Colonel Petros Shilane à la page 6 du fichier Word ici.