Emir-Ousseïn Koukou © Droits réservés
Emir-Ousseïn Koukou © Droits réservés

Russie (Ukraine): Action lettre pour Emir-Ousseïn Koukou Prisonnier d’opinion en détention provisoire depuis deux ans

Lettres contre l'oubli de mars 2018
Le défenseur des droits humains Emir-Ousseïn Koukou est en détention provisoire depuis presque deux ans. Il doit comparaître devant le tribunal militaire de district du Caucase du Nord. S’il est déclaré coupable, il encourt une peine de 25 ans d’emprisonnement.

Emir-Ousseïn Koukou est un défenseur des droits humains de Crimée, en Ukraine. Membre du Groupe de contact de Crimée pour les droits de l’homme depuis 2014, Emir-Ousseïn Koukou s’est opposé pacifiquement à l’occupation russe de la Crimée et a participé activement à la surveillance et au recensement des atteintes aux droits humains commises dans la péninsule. Il a été arrêté le 11 février 2016 et inculpé d’«appartenance à une organisation terroriste». Cet homme est un prisonnier d’opinion maintenu en détention provisoire depuis presque deux ans. Il est persécuté uniquement en raison de ses activités légitimes de défense des droits humains et parce qu’il a exprimé pacifiquement ses opinions. En décembre 2017, Emir-Ousseïn Koukou a été transféré de Crimée à Rostov-sur-le-Don, une ville du sud-ouest de la Russie, où il doit comparaître devant le tribunal militaire de district du Caucase du Nord. S’il est déclaré coupable, il encourt une peine de 25 ans d’emprisonnement.

PROPOSITION DE LETTRE

Monsieur le Procureur général,

Emir-Ousseïn Koukou est un défenseur des droits humains de Crimée. Membre du Groupe de contact de Crimée pour les droits de l’homme depuis 2014, Emir-Ousseïn Koukou s’est opposé pacifiquement à l’occupation russe de la Crimée et a participé activement à la surveillance et au recensement des atteintes aux droits humains commises dans la péninsule.
Il a été arrêté le 11 février 2016 et inculpé d’«appartenance à une organisation terroriste». En décembre 2017, Emir-Ousseïn Koukou a été transféré de Crimée à Rostov-sur-le-Don, une ville du sud-ouest de la Russie, où il doit comparaître devant le tribunal militaire de district du Caucase du Nord.
S’il est déclaré coupable, il encourt une peine de 25 ans d’emprisonnement.

Emir-Ousseïn Koukou est un prisonnier d’opinion maintenu en détention provisoire depuis presque deux ans et persécuté uniquement en raison de ses activités légitimes de défense des droits humains et parce qu’il a exprimé pacifiquement ses opinions.

Je suis très préoccupé·e par cette situation et je vous demande, Monsieur le Procureur général, d’abandonner les poursuites pénales engagées contre Emir-Ousseïn Koukou pour des accusations infondées et de le libérer immédiatement et sans condition.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Procureur général, à l’expression de ma haute considération.

 

Adresser la lettre au Procureur général de la Fédération de Russie:

Procureur général de la Fédération de Russie
Yurii Yakovlevich Chaika
Prosecutor General’s Office
Ul. B. Dmitrovka, d. 15ª
125993 Moscow GSP-3
Russie

Fax : +7 495 987 5841 // +7 495 692 1725

Formule d’appel : Dear Prosecutor General, / Monsieur le Procureur général,

Copies à

Médiatrice des droits humains de la Russie
Tatiana Nikolaevna Moskalkova
Fax: +7 495 607 74-70 // +7 495 607 39 77
Facebook: www.facebook.com/ombudsmanru

Ambassade de l'Ukraine
Feldeggweg 5
3005 Berne
Fax: 031 351 64 16
E-mail: emb_ch@mfa.gov.ua

Ambassade de la Fédération de Russie
Brunnadernrain 37
3006 Berne
Fax: 031 352 55 95
E-mail: rusbotschaft@bluewin.ch 

 

Vous trouverez un modèle de lettre en français à la page 5 du fichier Word ici.


Taxe postale: Europe: CHF 1.50 / autres pays: CHF 2.00