Oyub Titiev © Amnesty International
Oyub Titiev © Amnesty International

Russie: Action de lettre pour Oyoub Titiev Un défenseur des droits humains en détention depuis plus d'une année

Lettres contre l'oubli de février 2019
Oyoub Titiev, éminent défenseur des droits humains se trouve en détention depuis janvier 2018. Depuis son arrestation, plus de 30 audiences ont été consacrées à son dossier au tribunal municipal de Chali. Oyoub s’est vu refuser systématiquement une libération sous caution et sa détention a été prolongée à plusieurs reprises. Alors que son procès touche à sa fin, il encourt jusqu'à 10 ans de prison.

Oyoub Titiev, éminent défenseur des droits humains tchétchène et responsable du bureau de Grozny de l’ONG russe Memorial, se trouve en détention depuis son arrestation par la police, le 9 janvier 2018, pour possession de stupéfiants, une accusation forgée de toutes pièces. Depuis son arrestation, plus de 30 audiences ont été consacrées à son dossier au tribunal municipal de Chali. Oyoub s’est vu refuser systématiquement une libération sous caution et sa détention a été prolongée à plusieurs reprises. La dernière prolongation en date prévoit qu'il reste en détention jusqu'au 22 mars 2019. Cet homme est un prisonnier d’opinion et doit par conséquent être libéré immédiatement et sans condition.

Le 9 janvier 2019 a marqué le premier anniversaire de la mise en détention d'Oyoub. Alors que son procès touche à sa fin, il encourt jusqu'à 10 ans de prison.


Veuillez écrire une lettre courtoise
en russe, anglais ou français au procureur général.

PROPOSITION DE LETTRE

Monsieur le Procureur général,

Oyoub Titiev, défenseur des droits humains, se trouve en détention depuis son arrestation par la police le 9 janvier 2018, pour possession de stupéfiants, une accusation forgée de toutes pièces.
Depuis son arrestation, plus de 30 audiences ont été consacrées à son dossier au tribunal municipal de Chali. Oyoub s’est vu refuser systématiquement une libération sous caution et sa détention a été prolongée à plusieurs reprises. La dernière prolongation en date prévoit qu'il reste en détention jusqu'au 22 mars 2019. Alors que son procès touche à sa fin, il encourt jusqu'à 10 ans de prison.

Cette situation me préoccupe beaucoup et je vous demande, Monsieur le Procureur général, de libérer Oyoub Titiev immédiatement et sans condition et d’abandonner toutes les charges retenues contre lui, car il s'agit d'un prisonnier d'opinion, détenu uniquement en raison de ses activités légitimes de défense des droits humains.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Procureur général, à l’expression de ma haute considération.

Adresser la lettre à

Yurii Chaika
Prosecutor General’s Office
Ul. B. Dmitrovka, d.15a 125993 Moscow
GSP-3, Fédération de Russie

Fax : +7 49 59 87 58 41 / +7 49 56 92 17 25

Copies à

Ambassade de la Fédération de Russie
Brunnadernrain 37
3006 Berne

Fax: 031 352 55 95
E-mail: rusbotschaft@bluewin.ch

 

Vous trouverez un modèle de lettre en français à la page 5 du fichier Word ici.


Taxe postale: Europe: CHF 1.50

Action solidarité

Oyoub Titiev est également un ancien professeur d'éducation physique. L'exercice fait partie de sa vie quotidienne. Même en détention, il fait du jogging à l'intérieur d'une salle de sport de six mètres carrés. Vous pouvez exprimer votre solidarité envers Oyoub en courant ou en marchant en affichant le slogan «Liberté pour Oyoub Titiev». Vous pouvez participer à un marathon ou un événement sportif programmé dans votre ville, ou essayer d'en organiser un, pourquoi pas en impliquant des athlètes de renom. Assurez-vous de filmer ou de prendre des photos que nous pourrons ensuite partager, notamment avec Oyoub Titiev, qui sera ravi d'apprendre que les sympathisant·e·s d'Amnesty International restent en forme tout en le soutenant !