Les droits humains sont notre force! Les droits humains sont notre force!

Les droits humains sont notre force Nouvelle campagne d'Amnesty contre l'initiative dite des «juges étrangers»

Communiqué de presse publié le 17 mai 2018, Berne/Genève. Contact du service de presse
«Les droits humains sont notre force.» Avec ce titre, la Section suisse d'Amnesty International lance une campagne nationale. Dans toute la Suisse, les membres d'Amnesty International promeuvent les droits humains et mobilisent le plus grand nombre possible de citoyens contre l'initiative de l'UDC «Le droit suisse au lieu de juges étrangers».

En amont de la votation sur l’initiative dite des «juges étrangers», des groupes d'Amnesty International organiseront des actions de rue dans toutes les régions du pays. Notre objectif : populariser les droits humains et signaler les dangers de cette initiative anti-droits humains, qui devrait faire l'objet d’une votation en novembre 2018.

La première action de rue aura lieu ce samedi 19 mai à Heerbrugg (Saint-Gall), suivie d’actions dans plus de vingt autres villes pendant l'été. Calendrier provisoire des actions

Amener les droits humains dans la rue

«L'initiative "Le droit suisse au lieu de juges étrangers" est une attaque contre les droits humains, car son adoption pourrait entraîner la résiliation de la Convention européenne des droits de l'homme et le retrait de la Cour européenne des droits de l'homme. Cela signifierait un affaiblissement catastrophique de la protection des droits humains en Suisse et en Europe», a déclaré Patrick Walder, responsable de la campagne à Amnesty Suisse.

«Il serait honteux que la Suisse, célèbre pour sa démocratie directe, devienne le pays qui affaiblisse les droits humains au lieu d’être celui qui les défend.»Patrick Walder, responsable de la campagne à Amnesty Suisse.

«Il serait honteux que la Suisse, célèbre pour sa démocratie directe, devienne le pays qui affaiblisse les droits humains au lieu d’être celui qui les défend. Il nous appartient donc de protéger les droits humains. La campagne "Les droits humains sont notre force" entend obtenir un NON clair lors de la votation sur l'initiative dite des "juges étrangers".»

«Avec nos actions de rue dans diverses villes de Suisse, nous voulons montrer que les droits humains sont également importants dans le quotidien des gens. Nous toutes et tous bénéficions des droits humains, souvent sans le savoir. Avec un quiz, des informations et des jeux, nous voulons amener les droits humains dans la rue», a expliqué Patrick Walder.

Empêcher le sabotage

Réunis en Assemblée générale le 5 mai à Berne, les militants d’Amnesty International ont appelé les électeurs suisses à rejeter l'initiative par un NON clair.

L'initiative dite des «juges étrangers» tombe à un moment où les crises des droits humains dans des pays comme la Russie ou la Turquie démontrent la nécessité d'une protection européenne commune de ces droits, est-il écrit dans la résolution adoptée à l'unanimité.

«Là où des gouvernements autoritaires restreignent les libertés et les droits de leur peuple, la Convention européenne des droits de l’homme (CEDH) représente une ligne rouge qui ne saurait être franchie sans de graves conséquences», est-il encore écrit dans le texte de la résolution. «Bon nombre d’observateurs se tournent avec inquiétude vers la Suisse et réalisent que notre pays pourrait gravement mettre à mal la protection des droits humains en Europe.»