© Amnesty International
© Amnesty International

Oui au mariage pour toutes et tous Une étape importante pour l'égalité dans notre société !

Communiqué de presse publié le 26 septembre 2021, Genève. Contact du service de presse
Le peuple suisse s’est prononcé à une large majorité en faveur du mariage entre personnes de même sexe. Une victoire sans équivoque pour l’égalité. Elle témoigne de l’engagement des militant∙e∙s en Suisse qui luttent activement depuis longtemps pour que tous les citoyen∙ne∙s puissent accéder au mariage dans les mêmes conditions.

«Le vote en faveur du mariage pour les couples de même sexe signifie que le mariage et les droits qui l’accompagnent, notamment celui d’adopter des enfants et d’accéder à la médecine reproductive, seront enfin ouverts à tous les couples en Suisse. C’est une étape importante vers l’égalité qui était attendue depuis longtemps», a déclaré Alexandra Karle, directrice d’Amnesty Suisse.

«Le mariage pour toutes et tous va renforcer l’acceptation des personnes LGBTQIA+ dans la société. Dans les pays qui ont franchi ce pas, tant les préjugés et les agressions à leur encontre que leur taux de suicide ont diminué».

«Avec cette votation historique, la Suisse devient le 29e pays à reconnaître le mariage entre personnes de même sexe et signale ainsi clairement que les personnes LGBTQIA+ doivent avoir les mêmes droits que quiconque et bénéficier, au regard de la loi, d’une protection complète et égale à celle des autres personnes. Nous encourageons la Suisse à continuer de protéger et de concrétiser les droits des personnes LGBTQIA+», a conclu Alexandra Karle.

Prochaines étapes en vue de la réalisation de l’égalité des droits

Amnesty International encourage la Suisse à œuvrer pour :

  • L’inclusion de toutes les familles arc-en-ciel, notamment celles composées de personnes transgenres, à toutes les dispositions du mariage pour tous∙tes.
  • Une meilleure protection des personnes transgenres contre la discrimination et la haine, notamment sur le lieu de travail.
  • Une meilleure protection de l’auto-détermination des mineur·e·s intersexué·e·s et l’interdiction des opérations qui ne sont pas médicalement indiquées et non consenties.
  • Permettre le changement simplifié de l'état civil et créer une solution administrative qui reconnaisse également les personnes non-binaires.
  • Que les atteintes à la vie ou à l’intégrité physique en raison de l'identité de genre ou de l'orientation sexuelle soient reconnues comme motifs d'asile.

Votre don les protège

De l’aide pour les enfants traumatisés par la guerre Votre don les protège