Turquie: Action lettre pour Ali Özdemir Demander justice pour un réfugié grièvement blessé par une balle

Dans la nuit du 18 mai 2014, Ali Özdemir, adolescent de nationalité syrienne, a reçu une balle dans la tête alors qu'il tentait de passer la frontière turque en compagnie de neuf autres réfugiés ...

Ali Özdemir © Privée Ali Özdemir © Privé

Dans la nuit du 18 mai 2014, Ali Özdemir, adolescent de nationalité syrienne, a reçu une balle dans la tête alors qu'il tentait de passer la frontière turque en compagnie de neuf autres réfugiés syriens.

Ali a survécu, mais il a complètement perdu la vue. Il avait alors 14 ans.

Le père d'Ali a raconté à Amnesty International qu'à une dizaine de mètres de la frontière, ils ont entendu parler turc. Ali a eu peur. Il avait déjà peur avant de tenter la traversée de la frontière et il ne savait plus quoi faire. Alors qu'il venait de décider de faire demi-tour et qu'il commençait à se tourner vers la gauche, une balle l'a touché sur le côté de la tête. Il n'y a eu aucune sommation, ni orale ni par des tirs en l'air. Une seule balle a été tirée. Ali a été touché juste en dessous de l'orbite droite et la balle est ressortie juste en dessous de l'orbite gauche.

Une fois remis de ses blessures, Ali a obtenu un visa pour rejoindre sa mère en Allemagne. À ce jour, la famille n'a reçu aucune réponse des autorités turques concernant une enquête sur ce coup de feu, et personne n'a été traduit en justice.


Proposition de lettre et revendications

Monsieur le Ministre,

Dans la nuit du 18 mai 2014, Ali Özdemir, adolescent de nationalité syrienne, a reçu une balle dans la tête alors qu'il tentait de passer la frontière turque en compagnie de neuf autres réfugiés syriens.

Ali a survécu, mais il a complètement perdu la vue. Il avait alors 14 ans.

Le père d'Ali a raconté à Amnesty International qu'à une dizaine de mètres de la frontière, ils ont entendu parler turc. Ali a eu peur. Il avait déjà peur avant de tenter la traversée de la frontière et il ne savait plus quoi faire. Alors qu'il venait de décider de faire demi-tour et qu'il commençait à se tourner vers la gauche, une balle l'a touché sur le côté de la tête. Il n'y a eu aucune sommation, ni orale ni par des tirs en l'air. Une seule balle a été tirée. Ali a été touché juste en dessous de l'orbite droite et la balle est ressortie juste en dessous de l'orbite gauche.

Une fois remis de ses blessures, Ali a obtenu un visa pour rejoindre sa mère en Allemagne. À ce jour, la famille n'a reçu aucune réponse des autorités turques concernant une enquête sur ce coup de feu et personne n'a été traduit en justice.

Je suis très préoccupé·e par cette situation et je vous exhorte, Monsieur le Ministre, à faire en sorte qu’une enquête efficace, indépendante et impartiale soit menée dans les meilleurs délais sur le coup de feu qui a touché Ali Özdemir, et que tout responsable présumé soit déféré à la justice.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l’expression de ma haute considération.


Lettres adresser à:

Ministère de la Justice
(responsable de la mise en œuvre d'une enquête efficace sur le coup de feu)
Minister of Justice, Mr Bekir Bozdağ
Adalet Bakanlığı
06659 Ankara
Turquie

Fax : +90 312 419 33 70
E-mail :
 

Copie à:

Ambassade de la République de Turquie
Lombachweg 33
Case postale 34
3000 Berne 15

Fax: 031 352 88 19
E-mail:

Cette lettre fait partie des Lettres contre l'oubli de mars 2015 | Télécharger le fichier Word | S'inscrire pour recevoir un E-mail chaque mois avec des nouvelles lettres