Diyarbarkir, octobre 2019 . © Bilal Güldem, Mesopotamia Agency
Diyarbarkir, octobre 2019 . © Bilal Güldem, Mesopotamia Agency

Turquie La répression contre les manifestants pacifiques doit cesser

27 août 2019
Les protestations pacifiques contre la décision arbitraire du gouvernement de démettre de leurs fonctions les maires élus en mars dans trois provinces de l'est de la Turquie ont fait l'objet d'un recours excessif et abusif à la force par la police dans plusieurs villes et communes du pays.

Amnesty International appelle les autorités turques à mettre fin à cette répression à motivation politique et d'aligner les lois du pays et leur application sur le droit international relatif aux droits humains et les normes internationales en la matière.

L'organisation demande également la libération immédiate et sans condition des manifestants pacifiques détenus uniquement pour avoir exprimé leur opposition à la destitution arbitraire des maires élus de Diyarbakır, Mardin et Van.

Amnesty demande également de lever immédiatement l'interdiction des manifestations, ainsi que les allégations de recours inutile et excessif à la force et de mauvais traitements fassent rapidement l'objet d'enquêtes indépendantes, et impartiales et que les policiers soient jugés responsables d'avoir été traduits en justice dans des procès équitables. 

La déclaration complète d'Amnesty International (en anglais).