Riyadh septembre 2017 © Amnesty International
Riyadh septembre 2017 © Amnesty International

Pétition Liberté pour les militantes des droits des femmes saoudiennes!

Depuis le 24 juin 2018, les femmes en Arabie saoudite sont enfin autorisées à conduire. Mais en mai, les militantes qui font campagne depuis des années pour atteindre cet objectif ont été arrêtées. Demandez au gouvernement saoudien leur libération immédiate et inconditionnelle.

Oui, je soutiens ces revendications
Date de naissance Si tu as moins de 26 ans tu profiteras des avantages AMNESTY YOUTH.
/ /  

Au roi Salman et à l’Ambassadeur saoudien en Suisse

Votre Excellence,

Depuis le 15 mai 2018, au moins dix-neuf militant·e·s qui s’engagent pacifiquement depuis des années pour les droits des femmes en Arabie saoudite ont été arrêté·e·s. L’arrestation de six d'entre elles a été accompagnée d'une campagne médiatique de diffamation qui qualifiait ces personnes de «traîtresses» et d’«espionnes». Au moins huit militant·e·s, dont Loujain al-Hathloul, sont toujours détenues, sans inculpation formelle et sans accès au monde extérieur.

Je vous demande:

  • de libérer immédiatement et sans condition les militant·e·s arrêté·e·s;
  • de divulguer le lieu où ces personnes se trouvent actuellement;
  • de garantir à ces personnes l'accès à une représentation légale et le contact avec leurs proches jusqu'à leur libération, et de veiller à ce qu’elles soient protégées contre la torture et les mauvais traitements.
Contexte

Le prince héritier Mohamed bin Salman se présente comme un réformateur visionnaire. Depuis le 24 juin, les femmes sont autorisées à conduire des voitures. Ironie amère: à la mi-mai, les militantes qui se sont justement le plus engagées pour cette cause depuis les années 1990 ont été placées en détention sous des accusations absurdes d’espionnage.

Plus d’informations sur l’arrestation des militant·e·s des droits des femmes