Nous sommes sans nouvelles de Jamal Khasoggi depuis sa visite au consulat d'Arabie saoudite d'Istanbul mardi 2 octobre. © AFP/Getty Images
Nous sommes sans nouvelles de Jamal Khasoggi depuis sa visite au consulat d'Arabie saoudite d'Istanbul mardi 2 octobre. © AFP/Getty Images

Arabie saoudite Assassinat présumé du journaliste Kamal Khashoggi

8 octobre 2018
Le célèbre journaliste saoudien Jamal Kashoggi, a disparu depuis qu’il s’est rendu au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul mardi 2 octobre. Des sources policières turques affirment qu'il aurait été assassiné dans l’enceinte du consulat de son propre pays à Istanbul.

En réaction à ces informations consternantes, Lynn Maalouf, directrice de la recherche sur le Moyen-Orient au sein d’Amnesty International, a déclaré : «Les informations selon lesquelles une équipe aurait fait exprès le trajet depuis l’Arabie saoudite pour exécuter un “homicide planifié” au consulat sont extrêmement inquiétantes, étant donné que Jamal Khashoggi a disparu après être entré dans le bâtiment le 2 octobre.

«Si ces informations sont avérées, alors une nouvelle étape tout à fait consternante a été franchie. Un assassinat commis dans l’enceinte du consulat, territoire relevant de la juridiction de l’Arabie saoudite, équivaudrait à une exécution extrajudiciaire. Cette affaire provoque une onde de choc parmi les défenseurs des droits humains et les dissidents saoudiens dans le monde entier, la notion de refuge à l’étranger se trouvant mise à mal.

«L’Arabie saoudite recourt quotidiennement à des lois draconiennes pour exercer une répression contre la dissidence pacifique sur son territoire. Elle a même déjà arrêté des dissidents à l’étranger. Mais la disparition forcée, voire, selon les informations récentes, l’assassinat de l’un de ses citoyens ayant demandé l’asile à l’étranger devrait retentir comme un signal d’alarme. Cela suggère que les autorités saoudiennes sont prêtes à se dispenser de leurs propres procédures judiciaires, pourtant caractérisées par de graves déficiences, afin de punir les personnes qui les critiquent pacifiquement.

«La communauté internationale doit rompre son silence assourdissant face à la répression de la liberté d’expression en Arabie saoudite et réclamer aux autorités saoudiennes des explications immédiates quant au sort réservé à Jamal Khashoggi et à l’endroit où se trouve cet homme. Si les informations qui circulent sont exactes, les autorités doivent ouvrir sans délai une enquête indépendante et les responsables présumés doivent être traduits en justice, quel que soit leur rang ou leur statut.

«Les autorités turques doivent de toute urgence rendre public l’ensemble des conclusions de leur enquête, afin que la famille de Jamal Khashoggi obtienne des réponses et que justice puisse être rendue.»