Loujain al-Hathloul, Iman al-Nafjan, Aziza al-Youssef, Samar Badawi et Nassima al-Sada © Amnesty International
Loujain al-Hathloul, Iman al-Nafjan, Aziza al-Youssef, Samar Badawi et Nassima al-Sada © Amnesty International

Arabie saoudite: Action de lettre pour Loujain al Hathloul, Iman al Nafjan et Aziza al Yousef, Samar Badawi et Nassima al Sada Libérer les défenseures des droits des femmes !

Lettres contre l'oubli de février 2019
Les cinq défenseures des droits humains en détention, Loujain al Hathloul, Iman al Nafjan, Aziza al Yousef, Samar Badawi et Nassima al Sada, sont détenues depuis 2018. Amnesty International craint qu'elles soient inculpées et jugées par le Tribunal pénal spécial, notoirement injuste. Ce tribunal chargé des affaires liées au terrorisme a été utilisé pour juger des défenseurs des droits humains et les condamner à des peines de prison très sévères.

Loujain al Hathloul, Iman al Nafjan et Aziza al Yousef sont détenues par les autorités saoudiennes depuis mi-mai 2018. Ces trois militantes sont des figures emblématiques de la lutte pour le droit des femmes de conduire, la fin de la discrimination à l'égard des femmes et la suppression du système de tutelle masculine en Arabie saoudite. Depuis leurs arrestations, deux autres défenseures des droits des femmes, Samar Badawi et Nassima al Sada, ont également été placées en détention.

Les cinq femmes auraient été victimes de harcèlement sexuel, de torture et d'autres formes de mauvais traitements en détention, au cours de leurs interrogatoires. D'après trois témoignages distincts qu'a obtenu Amnesty International, plusieurs militant·e·s auraient été électrocuté·e·s et fouetté·e·s à de multiples reprises, à tel point que certain·e·s étaient incapables de marcher ou de se tenir debout. Selon un témoignage, l'une des femmes détenues aurait subi des actes de harcèlement sexuel de la part des personnes chargées de l'interroger, qui portaient des masques. Les autorités carcérales auraient enjoint aux militants et militantes incarcérés de ne rien raconter à leurs proches au sujet des actes de torture et des procédures de la prison.

Amnesty International craint que Loujain al Hathloul, Iman al Nafjan, Aziza al Yousef, Samar Badawi et Nassima al Sada soient inculpées et jugées par le Tribunal pénal spécial, notoirement injuste. Ce tribunal chargé des affaires liées au terrorisme a été utilisé pour juger des défenseurs des droits humains et les condamner à des peines de prison très sévères.


Veuillez écrire une lettre courtoise en arabe, anglais ou français au roi et premier ministre d’Arabie saoudite.

PROPOSITION DE LETTRE

Sire,

Par cette lettre, je me permets d'exprimer ma préoccupation quant à la situation des cinq défenseures des droits humains en détention, Loujain al Hathloul, Iman al Nafjan, Aziza al Yousef, Samar Badawi et Nassima al Sada.

Les cinq femmes auraient été victimes de harcèlement sexuel, de torture et d'autres formes de mauvais traitements en détention, au cours de leurs interrogatoires.
Les autorités carcérales auraient enjoint aux militants et militantes incarcéré·e·s de ne rien raconter à leurs proches au sujet des actes de torture et des procédures de la prison.
Il est à craindre que Loujain al Hathloul, Iman al Nafjan, Aziza al Yousef, Samar Badawi et Nassima al Sada soient inculpées et jugées par le Tribunal pénal spécial. Ce tribunal chargé des affaires liées au terrorisme a été utilisé pour juger des défenseurs des droits humains et les condamner à des peines de prison très sévères.

Cette situation me préoccupe beaucoup et je vous demande, Votre Majesté, de libérer immédiatement et sans condition ces cinq femmes.

Je vous demande également de garantir qu’elles puissent dans l'attente de leur libération sans délai contacter leurs familles et consulter les avocats de leur choix et qu’elles soient protégées de la torture et d'autres formes de mauvais traitements.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Votre Majesté, à l’expression de ma haute considération.

Adresser la lettre à

ROI D’ARABIE SAOUDITE ET PREMIER MINISTRE
His Majesty King Salman bin Abdul Aziz Al Saud
The Custodian of the two Holy Mosques
Office of His Majesty the King
Royal Court, Riyadh
Arabie saoudite

Fax (via le ministère de l’Intérieur): +966 11 403 3125 (merci de vous montrer persévérant)

Twitter : @KingSalman

Copies à

COMMISSION DES DROITS HUMAINS
Dr Bandar Mohammed Abdullah al-Aiba
North Ring Road, Exit 2
PO Box 58889
Riyadh 11515
Arabie saoudite

Fax : +966 11 4185101
Email : info@hrc.gov.sa
Twitter : @HRCSaudi

 

AMBASSADE DU ROYAUME D'ARABIE SAOUDITE
Kirchenfeldstrasse 64
3005 Berne

Fax: 031 351 45 81
E-mail: saudia.be@bluewin.ch

 

Vous trouverez un modèle de lettre en français à la page 6 du fichier Word ici.


Taxe postale: CHF 2.00