Bahreïn: action lettre pour Jehad Sadeq Aziz Salman et Ebrahim Ahmed Radi al Moqdad Deux manifestants de 15 ans condamnés à 10 ans de prison

Tous deux âgés de 15 ans, Jehad et Ebrahim ont été arrêtés le 23 juillet 2012 au cours d’une manifestation antigouvernementale à Manama, capitale du Bahreïn. Ils se sont vu interdire de parler à leur ...

Jehad et Ebrahim Jehad (gauche) & Ebrahim (droite) © DR

Tous deux âgés de 15 ans, Jehad et Ebrahim ont été arrêtés le 23 juillet 2012 au cours d’une manifestation antigouvernementale à Manama, capitale du Bahreïn. Ils se sont vu interdire de parler à leur famille ou à leurs avocats pendant près de 48 heures après leur arrestation et ont été interrogés en l’absence d’un avocat.

Jehad a confié plus tard à sa famille qu’il avait été frappé avec une arme à feu pendant le trajet jusqu’au poste de police. Ebrahim, lui aussi, a déclaré avoir été frappé. Tous deux ont indiqué avoir été forcés de signer des «aveux» en l’absence d’un avocat ou d’un membre de leur famille. Ils ont été incarcérés dans une prison pour adultes dès le 24 juillet.

Leur procès – aux côtés d’adultes – a débuté en octobre 2012. Les deux adolescents ont été condamnés à 10 ans de prison en avril 2013. Leurs familles n’ont pas été autorisées à accéder à la salle d’audience pour entendre le verdict. Ils ont été transférés dans une autre prison pour adultes le soir même, et leur condamnation a été confirmée en appel en septembre 2013.

Une rixe a éclaté dans la cellule de Jehad et Ebrahim le 14 mai 2013. Un éminent défenseur des droits humains, Nabeel Rajab, également détenu dans la prison, a rapporté avoir vu des gardiens frapper plusieurs jeunes prisonniers. Jehad et 13 autres détenus ont alors été placés à l’isolement et privés des visites de leur famille. Jehad a raconté plus tard à son père que les autres détenus et lui avaient été ramenés dans leur cellule habituelle.


Proposition de lettre et revendications

Excellence,

Jehad Sadeq Aziz Salman et Ebrahim Ahmed Radi al Moqdad, tous deux âgés de 15 ans, ont été arrêtés le 23 juillet 2012 au cours d’une manifestation à Manama. Ils se sont vu interdire de parler à leur famille ou à leurs avocats pendant près de 48 heures après leur arrestation, et ont été interrogés en l’absence d’un avocat.

Jehad a confié plus tard à sa famille qu’il avait été frappé avec une arme à feu pendant le trajet jusqu’au poste de police. Ebrahim, lui aussi, a déclaré avoir été frappé. Tous deux ont indiqué avoir été forcés de signer des «aveux» en l’absence d’un avocat ou d’un membre de leur famille. Ils ont été incarcérés dans une prison pour adultes dès le 24 juillet.

Leur procès – aux côtés d’adultes – a débuté en octobre 2012. Les deux adolescents ont été condamnés à 10 ans de prison en avril 2013. Leurs familles n’ont pas été autorisées à accéder à la salle d’audience pour entendre le verdict. Jehad et Ebrahim ont été transférés dans une autre prison pour adultes le soir même, et leur condamnation a été confirmée en appel en septembre 2013.

Une rixe a éclaté dans la cellule de Jehad et Ebrahim le 14 mai 2013. Un éminent défenseur des droits humains, Nabeel Rajab, également détenu dans la prison, a rapporté avoir vu des gardiens frapper plusieurs jeunes prisonniers. Jehad et 13 autres détenus ont alors été placés à l’isolement et privés des visites de leur famille. Jehad a raconté plus tard à son père que les autres détenus et lui avaient été ramenés dans leur cellule habituelle.

Je suis très préoccupé·e par cette situation et je vous demande, Excellence, d’annuler les condamnations des deux adolescents, jugés comme des adultes alors qu’ils avaient moins de 18 ans.

J’exige qu’ils soient placés dans un établissement pénitentiaire pour mineurs jusqu’à leur jugement devant un tribunal pour mineurs et qu’ils soient mis à l’abri de la torture et d’autres mauvais traitements.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Excellence, à l’expression de ma haute considération.


Lettres adresser à:

Minister of Justice and Islamic Affairs
Shaikh Khaled bin Ali Al Khalifa
P.O. Box 450
al-Manama
Bahreïn

Fax: +973 17531284 // +973 17536343
Twitter: @Khaled_Bin_Ali
E-mail: minister@justice.gov.bh

Utilisez la formule d'appel «Your Excellency/Excellence»

 

Copie à:

Ambassade du Royaume de Bahreïn
Place des Etats-Unis 3bis
75116 Paris
France

Fax: 00331/47 20 55 75
E-mail: ambassade@ambahrein-france.com

Cette lettre fait partie des Lettres contre l'oubli d'avril 2014 | Télécharger le fichier Word | S'inscrire pour recevoir un E-mail chaque mois avec des nouvelles lettres