© Droits réservés
© Droits réservés

Bahreïn: Action lettre pour Abduljalil al Singace Craintes pour la santé d’un défenseur des droits humains

Lettres contre l'oubli de septembre 2022
Abduljalil al Singace est détenu depuis 2011 uniquement parce qu’il a exercé, de manière pacifique, son droit à la liberté d’expression et son droit de réunion pacifique. Il doit être libéré immédiatement et sans condition.

Abduljalil al Singace, universitaire et défenseur des droits humains âgé de 60 ans, purge une peine de prison à perpétuité à la prison de Jaw, à Bahreïn. Il est incarcéré pour «création de groupes terroristes en vue de renverser la monarchie et de modifier la Constitution», en lien avec son rôle pacifique dans le soulèvement de 2011 à Bahreïn. Il est détenu depuis plus de 11 ans uniquement parce qu’il a exercé, de manière pourtant pacifique, son droit à la liberté d’expression et son droit de réunion pacifique. Il doit être libéré immédiatement et sans condition. En attendant, il doit bénéficier immédiatement de tous les soins médicaux dont il a besoin.

Abduljalil al Singace souffre de nombreux problèmes de santé, notamment de violentes migraines intermittentes, d’un problème de prostate, d’arthrite de l’épaule, de tremblements, d’engourdissements et d’une altération de la vue. En janvier 2022, son neurologue a demandé un examen de tomodensitométrie, mais les autorités refusent que cet examen soit effectué au complexe médical de Salmaniya, qui dépend du ministère de la Santé, conformément à ce que souhaite Abduljalil al Singace. Ils insistent pour qu’il ait lieu à l’hôpital militaire Roi Hamad. Abduljalil al Singace pense qu’il ne recevrait pas en temps voulu les soins dont il a besoin, étant donné qu’il n’a toujours pas été informé des résultats de l’examen IRM de son épaule qu’il a effectué en octobre 2021.

La date du 8 juillet 2022 a marqué le premier anniversaire de la grève de la faim qu’Abduljalil al Singace mène pour protester contre le fait que les autorités bahreïnites ne lui donnent pas certains des médicaments qui lui sont prescrits, ce qui avive encore davantage les inquiétudes concernant son état de santé. Le 29 juin 2022, il a annoncé qu’il allait également cesser de prendre la solution saline qui permet de stabiliser son état de santé pendant qu’il se prive de nourriture, afin de protester contre le fait que les autorités ne lui donnent pas les médicaments qui lui sont prescrits et dont il a besoin rapidement.

Veuillez écrire une lettre courtoise en arabe, anglais ou français à son altesse Shaikh Hamad bin ‘Issa Al Khalifa:

Proposition de lettre et revendictions en français
(Modèle de lettre en anglais cliquer ici ou voir tout en bas)

Monseigneur,

Je vous écris car le sort de Abduljalil al Singace me préoccupe beaucoup. Cet homme, âgé de 60 ans, purge une peine de réclusion à perpétuité pour avoir participé de manière pacifique au soulèvement de 2011. Depuis, il est emprisonné parce qu’il a exercé ses droits à la liberté d’expression et de réunion pacifique.

Abduljalil al Singace, qui souffre de nombreux problèmes de santé, mène une grève de la faim depuis le 8 juillet 2021. Le 29 juin, il a annoncé qu’il allait également cesser de prendre la solution saline qui permet de stabiliser son état de santé pendant qu’il se prive de nourriture, afin de protester contre le fait que les autorités ne lui donnent pas les médicaments qui lui sont prescrits et dont il a besoin rapidement et quotidiennement.

Il y a un an, Abduljalil al Singace a entamé une grève de la faim afin de protester contre la confiscation par les autorités du livre sur les dialectes bahreïnites qui lui a demandé quatre années de recherches et d’écriture. Le 18 juillet 2021, le médiateur du ministère de l'Intérieur de Bahreïn a déclaré que le livre d’Abduljalil al Singace ne pourrait être remis à sa famille que lorsqu’une «décision de justice» aurait été prise. En novembre 2021, la justice a rendu une décision précisant que cet ouvrage était de nature apolitique. Pourtant, il n’a toujours pas été restitué. En mars 2022, un représentant du bureau du médiateur a rendu visite à Abduljalil al Singace et lui a demandé de modifier son ouvrage et de le soumettre de nouveau aux autorités pour qu’elles l’examinent, l’avertissant des «conséquences juridiques» qu’il encourrait s’il le publiait sans autorisation.

Nous demandons à Votre Altesse de libérer Abduljalil al Singace immédiatement et sans condition. Dans l’attente de sa libération, nous vous demandons de veiller à ce qu’il reçoive ses médicaments sans délai, à ce qu’il ait accès à des soins de santé adéquats, conformément à l’éthique médicale, notamment dans le respect des principes de confidentialité, d’autonomie et de consentement éclairé, et à ce qu’il ne subisse plus d’actes de torture ni d’autres formes mauvais traitements. J’appelle également Votre Altesse à veiller à ce que son ouvrage soit immédiatement remis à sa famille.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Votre Altesse, à l’expression de ma haute considération.

Adresser la lettre au Roi de Bahrein

Shaikh Hamad bin ‘Issa Al Khalifa
Roi de Bahrein
(Office of His Majesty the King, P.O. Box 555, Rifa’a Palace, Manama, Bahreïn)
c/o Ambassade du Royaume de Bahreïn
Place des Etats-Unis 3bis
F-75116 Paris
France

Fax : +973 1766 4587

- Salutation: Your Highness, / Votre Altesse,
- Taxe postale: CHF 1.80

Nous vous prions d’envoyer vos appels aux autorités si possible en ligne car non seulement les courriers au nom d’Amnesty envoyés par des personnes en dehors de Bahreïn ne parviennent généralement pas à destination mais en plus, en envoyant vos appels en ligne, les autorités voient leur conduite répréhensible exposée publiquement et la pression peut potentiellement être plus efficace. Vous pouvez agir en ligne par un simple tweet (une suggestion de tweet vous est proposée ci-dessous) ou en scannant ou photographiant un courrier manuscrit que vous pourrez publier sur Twitter. Il existe également la possibilité d’écrire via un formulaire en ligne.

Appels numériques - au Prince héritier et Premier ministre

Au Prince héritier et Premier ministre, Sheikh Salman bin Hamad bin Isa Al Khalifa

Twitter: @BahrainCPnews
Formulaire en ligne (en anglais): http://www.crownprince.bh/en/contact

Suggestion de tweet:

#AbduljalilAlSingace, universitaire emprisonné injustement est gréviste de la faim depuis 1 an et refuse la solution saline pour protester contre la privation de ses médicaments. Appelez @BahrainCPnews à le libérer MAINTENANT et donnez-lui ses médicaments. #FreeAlSingace

Downloads

Télécharger la description des lettres du mois de septembre avec les  modèles de lettre en français
» fichier Word ici
» fichier PDF ici

 


Model letter in english:

Your Majesty,

Dr Abduljalil al-Singace is serving a life sentence for his peaceful role in Bahrain’s 2011 uprising. He has been imprisoned for over 11 years, solely for exercising his rights to freedom of expression and peaceful assembly. On 29 June, Abduljalil al-Singace, who has been on hunger strike since 8 July 2021, announced that he would also stop taking salts – which stabilize his health while abstaining from food – to protest the authorities’ failure to promptly grant him his prescribed medication.

I call upon your Highness to release Dr. Abduljalil al-Singace immediately and unconditionally. In the meantime, I urge you to ensure he receives his medication without delay and has access to adequate healthcare, in compliance with medical ethics, including the principles of confidentiality, autonomy, and informed consent, and is protected from further torture and other ill-treatment.

Yours sincerely,