Amal Fathy © Amnesty International
Amal Fathy © Amnesty International

Pétition Justice pour Amal Fathy

Deux ans de prison pour avoir dénoncé sur les médias sociaux le harcèlement sexuel qu’elle a subi: c’est le verdict absurde qu’a rendu un tribunal égyptien en janvier 2019 contre Amal Fathy, défenseuse des droits humains. Pétition terminée.

Votre Excellence, Président al Sisi,

En mai 2018, Amal Fathy a partagé sur Facebook une vidéo dans laquelle elle faisait part du harcèlement sexuel dont elle avait été victime. Elle y critiquait également l’État égyptien qui, selon elle, néglige les victimes. Peu après la publication de cette vidéo, la police a effectué une descente en pleine nuit au domicile d'Amal Fathy et l’a arrêtée, avec son mari et leur enfant. Tandis que ces derniers ont été libérés, Amal Fathy a été maintenue en détention. Le 27 décembre 2018, elle a bénéficié d’une libération assortie d’une mise à l’épreuve mais, trois jours plus tard, elle a été condamnée à deux ans de prison. Les autorités l'accusent d'avoir fait une «publication d’une vidéo contenant de fausses informations susceptibles de nuire à l’ordre public». Amal Fathy devra encore répondre d’autres accusations absurdes, telles que «diffusion d’idées incitant à des actes terroristes» et «publication de fausses informations».

Votre Excellence, nous vous demandons par la présente lettre:

  • d’abandonner toutes les poursuites contre Amal Fathy immédiatement et sans condition et;
  • de libérer toutes les autres personnes emprisonnées uniquement pour avoir exprimé leurs opinions de manière pacifique ou fait leur travail de journaliste.