Émirats arabes unis: action lettre pour Mohammed al-Roken Défenseur des droits humains condamné lors d'un procès inique

L'avocat Mohammed al-Roken est un défenseur des droits humains réputé aux Émirats Arabes Unis (EAU) et il fait partie depuis de longues années des personnes sympathisantes d'Amnesty International. Il ...

Mohammed al-Roken Mohammed al-Roken © Privé

L'avocat Mohammed al-Roken est un défenseur des droits humains réputé aux Émirats Arabes Unis (EAU) et il fait partie depuis de longues années des personnes sympathisantes d'Amnesty International. Il a été arrêté en 2012, lorsque le gouvernement a sévi avec une violence inouïe contre les personnes qui s'étaient engagées en faveur d'une réforme politique et pour la protection des droits humains aux EAU.

Mohammed al-Roken a été condamné à dix ans de prison en juillet 2013, lors d'un procès de masse qui ne répondait de loin pas aux critères internationaux d'une procédure équitable. Il lui a été reproché, ainsi qu'à soixante huit autres personnes, d'avoir créé une organisation secrète dans le but de renverser le gouvernement.

Mohammed al-Roken et les autres personnes inculpées dans ce procès de masse n’ont pas eu accès à un avocat durant leur détention préventive et ils ont été placés en cellules d'isolement. Plusieurs d'entre elles ont dénoncé devant le tribunal les tortures dont elles ont été victimes. Pourtant, les «aveux», obtenus le plus souvent sous la contrainte par la torture, ont servi en procédure comme moyens de preuve. Aucune des personnes inculpées n'a eu le droit de recourir contre le jugement, en violation flagrante des standards internationaux.

Mohammed al-Roken a défendu par le passé devant le même tribunal des personnes dans des affaires de droits humains très médiatisées. Au moment de son arrestation, il était chargé de défendre plusieurs dirigeants réformateurs, qui s'étaient vu retirer la nationalité.

Amnesty International considère qu'il est un prisonnier d'opinion, qu'il n'a pas usé de violence et qu'il a été arrêté uniquement parce qu'il faisait valoir ses droits pacifiquement et à cause de son travail d'avocat.


Proposition de lettre et revendications


Monsieur le Président,

L'avocat Mohammed al-Roken, défenseur des droits humains, a été condamné en juillet 2013 à dix ans de prison lors du procès de masse connu sous le nom de «VAE 94». Il a été reconnu coupable d'avoir créé une organisation secrète dans le but de renverser le gouvernement. Mohammed al-Roken et les autres personnes inculpées dans cette procédure commune n'ont pas eu accès à un avocat durant leur détention préventive, et ils ont été placés en cellule d'isolement. Plusieurs personnes ont dénoncé devant le tribunal les tortures qu'elles avaient subies durant leur détention. Pourtant, leurs «aveux», obtenus pour la plupart sous la contrainte, ont été retenus contre eux dans le procès. Aucune des personnes condamnées n'a eu le droit de recourir contre le jugement, ce qui est totalement contraire au droit international.

Amnesty International considère que Mohammed al-Roken est un prisonnier d'opinion pacifique, qui a été arrêté uniquement pour avoir utilisé pacifiquement ses droits et à cause de son travail d'avocat.

Je suis très préoccupé·e par cette situation et je vous demande, Monsieur le Président, de bien vouloir ordonner la libération immédiate et inconditionnelle de Mohammed al-Roken et de faire annuler le jugement prononcé contre lui.

En outre, Mohammed al-Roken doit être protégé contre tout acte de torture et d'autres mauvais traitements et il faut lui garantir un accès régulier à un avocat et à sa famille.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de ma haute considération.


Lettres adresser à:

PRÉSIDENT
Sheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan
Ministry of Presidential Affairs
Abu Dhabi
P.O. Box 280
Émirats Arabes Unis

Fax: 00 971 - 2 622 2228
E-mail: ihtimam@mopa.ae

 

Copie à:

Ambassade des Emirats Arabes Unis
Thunstrasse 160
3074 Muri b. Berne

Fax: 031 311 80 92
E-mail: bern@mofa.gov.ae

Cette lettre fait partie des Lettres contre l'oubli de novembre 2014 | Télécharger le fichier Word | S'inscrire pour recevoir un E-mail chaque mois avec des nouvelles lettres