Irak Injustice sans fin pour Walid Yunis

21 mars 2011
Le 17 mars, Walid Yunis Ahmad a été jugé lors d’un procès inéquitable à une peine d’emprisonnement de 5 ans. Il a pourtant déjà passé plus de onze ans en prison, mais ce temps n’est pas comptabilisé. Amnesty International lance une action urgente demandant sa libération immédiate.

Walid Yunis Ahmad © AI

Walid Yunis Ahmad a été arrêté en février 2000 à Erbil par les Asayish, les forces de sécurités kurdes – il est resté disparu durant trois ans. En détention secrète, il a été torturé et déplacé d'une prison à une autre. Pendant onze ans, il demeure sans aucune inculpation ou jugement jusqu’à ce qu’enfin son procès ait lieu.

Walid Yunis a été condamné par un tribunal de Dohuk  le 17 mars dernier, en raison du fait qu’il « avait envoyé des ordres et des instructions à ses partisans à Kirku et à Mossoul, ils doivent exécuter des attaques terroristes." Le verdict est basé sur "des informations secrètes « auxquelles l’avocat de Walid Yunis n’a pas consulté durant le procès. Le procès n’a duré qu’un seul jour.

Ce qui est tout particulièrement dérangeant est le fait que les années de détention déjà effectuées par Walid Yunis n’ait pas été comptabilisée, ce qui est tout à fait illicite.

Amnesty International critique le fait que Walid Yunis a été reconnu coupable sur des preuves fabriquées lors d’un procès inéquitable et appelle à sa libération immédiate.