Narges Mohammadi © Amnesty International
Narges Mohammadi © Amnesty International

Iran: Action lettre pour Narges Mohammadi Prisonnière d’opinion gravement malade

Lettres contre l'oubli d'août 2016
La prisonnière d’opinion, Narges Mohammadi, est emprisonnée pour une peine de six ans. De plus, elle a été condamné à total 16 ans d’emprisonnement. Narges Mohammadi est gravement malade.

Narges Mohammadi est une défenseure des droits humains éminemment reconnue. Elle est vice-présidente du Centre de défense des droits humains d’Iran. En mai 2016, elle a été condamnée à 16 ans d’emprisonnement après avoir été déclarée coupable de plusieurs infractions liées à la sécurité nationale, en rapport avec ses activités pacifiques de défense des droits humains:

Un tribunal révolutionnaire de Téhéran a condamné Narges Mohammadi à 10 ans d’emprisonnement pour avoir «fondé un groupe illégal», en raison de sa participation à Legam (Pas à pas contre la peine de mort), une campagne iranienne contre la peine de mort. Elle a également été condamnée à cinq ans d’emprisonnement pour «rassemblement et collusion en vue de commettre des infractions compromettant la sécurité nationale» et à un an d’emprisonnement pour «propagande contre le régime».

Si sa peine est maintenue, elle devra purger au moins les dix ans liés à l’infraction la plus grave: «fondation d’un groupe illégal». Elle est actuellement emprisonnée pour une peine de six ans relative à une autre affaire.

Narges Mohammadi est gravement malade. Elle souffre d’une embolie pulmonaire (un caillot de sang dans l’artère pulmonaire, laquelle permet au sang de passer du cœur aux poumons) et de troubles neurologiques qui ont déjà provoqué des crises et une paralysie partielle temporaire. Elle a besoin de soins médicaux spécialisés constants qu’elle ne peut pas recevoir en prison.

Les autorités ne l’ont pas autorisée à voir ses enfants. Ses jumeaux de neuf ans vivent à l’étranger avec leur père. Elle a pu les appeler une seule fois depuis la mi-2015.

PROPOSITION DE LETTRE ET REVENDICATIONS

Excellence

La prisonnière d’opinion, Narges Mohammadi, est emprisonnée pour une peine de six ans. De plus, elle a été condamné à total 16 ans d’emprisonnement. Narges Mohammadi est gravement malade. Elle a besoin de soins médicaux spécialisés constants qu’elle ne peut pas recevoir en prison.
Elle n’est pas autorisée à voir ses enfants. Ses jumeaux de neuf ans vivent à l’étranger avec leur père. Elle a pu les appeler une seule fois depuis la mi-2015.

Je suis très préoccupé·e par cette situation et je vous demande, Excellence, d’annuler la condamnation de Narges Mohammadi et de la libérer immédiatement et sans conditions, Il s’agit d’une prisonnière d’opinion, détenue uniquement en raison de ses activités pacifiques de défense des droits humains.
En attendant sa libération, je vous prie de veiller à ce que Narges Mohammadi ait accès sans délai à des soins médicaux spécialisés à l’extérieur de la prison et à ce qu’elle soit protégée de toute forme de torture et de mauvais traitements, dont la privation de soins médicaux fait partie.
Je vous prie également de l’autoriser à consulter régulièrement l’avocat de son choix et à recevoir régulièrement des visites et des appels de ses proches, notamment de ses enfants.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Excellence, à l’expression de ma haute considération.

Adresser la lettre à

Veuillez adresser vos appels par l’intermédiaire de l’Ambassade iranien:

RESPONSABLE DU POUVOIR JUDICIAIRE
Ayatollah Sadegh Larijani
c/o Ambassade de la République Islamique d'Iran,
Thunstrasse 68,
Case postale 227,
3006 Berne.

Fax: 031 351 56 52
E-mail: secretariat@iranembassy.ch

Formule d’appel : Your Excellency / Excellence

Copies à

MISSION PERMANENTE DE L’IRAN AUX NATIONS UNIES:

Permanent Mission of the Islamic Republic of Iran to the United Nations
622 Third Avenue, 34th Floor
New York, NY 10017
États-Unis

 

Vous trouverez un modèle de lettre en français à la page 3 du fichier Word ici.

 

Taxe postale: Europe: CHF 1.50 / Autres pays: CHF 2.00