Arash Sadeghi avec son épouse Golrokh Ebrahim Iraee © Droits réservés
Arash Sadeghi avec son épouse Golrokh Ebrahim Iraee © Droits réservés

Iran: Action lettre pour Arash Sadeghi Emprisonné pour avoir dénoncé les violations des droits humains

Lettres contre l'oubli d'octobre 2018
L’état de santé d’Arash Sadeghi s’est considérablement détérioré en prison. Il souffre notamment de problèmes digestifs, rénaux et respiratoires et d’arythmie cardiaque. De plus, en mai 2018 il a appris qu’il était atteint d’un sarcome osseux. Il devait être transféré immédiatement vers un hôpital spécialisé dans le traitement des cancers. Les autorités ont jusque-là refusé ce transfert.

Arash Sadeghi est emprisonné depuis juin 2016 et purge deux peines de prison distinctes, représentant au total 19 ans de prison. Il est ainsi sanctionné pour son action pacifique en faveur des droits humains, en particulier pour avoir été en relation avec Amnesty International et avoir fourni à l’organisation des informations sur la situation des droits humains en Iran.
Le jugement du tribunal a cité plus de 50 activités pacifiques de défense des droits humains à titre de «preuves» de l’implication d’Arash Sadeghi dans des «actions contre la sécurité nationale», la plupart de ces activités étant liées à la diffusion d’informations sur des atteintes aux droits humains.

L’état de santé d’Arash Sadeghi s’est considérablement détérioré en prison. Il souffre notamment de problèmes digestifs, rénaux et respiratoires et d’arythmie cardiaque depuis sa grève de la faim de 71 jours commencée en janvier 2017. Ces problèmes de santé ont été exacerbés par le refus persistant du ministère public de l’hospitaliser à l’extérieur de la prison, en dépit du fait que des médecins aient indiqué à plusieurs reprises qu’il avait besoin de soins spécialisés sur le long terme dans un hôpital. Il a enfin pu faire une radiographie et un examen par imagerie par résonance magnétique (IRM) en mai 2018 et a ensuite appris qu’il était atteint d’un sarcome osseux. Les médecins ont indiqué qu’il devait être transféré immédiatement vers un hôpital spécialisé dans le traitement des cancers. Les autorités ont jusque-là refusé ce transfert.


Veuillez écrire une lettre courtoise en persan, anglais ou français au procureur général de Téhéran** (et si possible également directeur de la prison de Rajai Shahr).

PROPOSITION DE LETTRE** et revendictions en français

Monsieur le Procureur général,

La situation d’Arash Sadeghi me préoccupe beaucoup.
Il est emprisonné depuis juin 2016 et purge deux peines de prison distinctes, représentant au total 19 ans de prison.
L’état de santé d’Arash Sadeghi s’est considérablement détérioré en prison. Il doit être transféré immédiatement vers un hôpital spécialisé dans le traitement des cancers.

Je vous demande, Monsieur le Procureur général, de vous engager à libérer immédiatement et sans condition Arash Sadeghi, qui est détenu uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression, d’association et de réunion dans le cadre de son travail de défense des droits humains.

En attendant sa libération, veuillez fournir à Arash Sadeghi les soins médicaux spécialisés dont il a besoin à l’extérieur de la prison, notamment un traitement du cancer et le suivi nécessaire. Veillez également au respect de son droit de donner son consentement éclairé et de consulter son dossier médical et de ses droits à la confidentialité et à la vie privée.

De plus, je vous demande de veiller à ce qu’il soit protégé contre la torture et toute autre forme de mauvais traitements, y compris la privation de soins médicaux adéquats. Je vous prie également de veiller à ce que les personnes ayant refusé de lui fournir des soins médicaux fassent l’objet d’enquêtes et de poursuites judiciaires dans le cadre de procédures conformes aux normes internationales d’équité des procès.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Procureur général, à l’expression de ma haute considération.

Adresser la lettre au ...
... **procureur général de Téhéran:

Abbas Ja’fari Dolat Abadi
Office of the Prosecutor
Corner (Nabsh-e) of 15 Khordad Square
Tehran
Iran
Formule d’appel: Dear Prosecutor General, / Monsieur le Procureur général,

... directeur de la prison de Rajai Shahr:

Mostafa Ziayee
Raja’I Shahr Prison
Moazzen Blvd, Karaj
Gohardasht, Alborz Province
IRAN
Formule d’appel: Dear Head of Raja’i Shahr Prison, / Monsieur,


Copies à

Mohsen Naziri Asl
Représentant permanent de l’Iran
auprès de l’Office des Nations unies à Genève
Chemin du Petit-Saconnex 28
1209 Genève
E-mail: missionofiran@gmail.com

Ambassade de la République islamique d’Iran
Thunstrasse 68
3006 Bern
Fax: 031 351 56 52
E-Mail: secretariat@iranembassy.ch

 

Vous trouverez un modèle de lettre en français à la page 6 du fichier Word ici.


Taxe postale: Europe: CHF 1.50 / autres pays: CHF 2.00