© Droits réservés
© Droits réservés

Iran: Action lettre pour Ebrahim Babaei Un opposant politique soumis à une disparition forcée

Lettres contre l'oubli de juin 2022
Le 21 décembre 2021, Ebrahim Babaei tentait de fuir l’Iran pour échapper à des peines iniques d’emprisonnement et de flagellation. Personne n’a eu de ses nouvelles depuis lors.

Ebrahim Babaei, un opposant politique, a été soumis à une disparition forcée par les autorités iraniennes le 21 décembre 2021. Il a été enlevé alors qu’il tentait de fuir l’Iran pour échapper à des peines iniques d’emprisonnement et de flagellation qui lui avaient été imposées pour avoir exercé pacifiquement ses droits fondamentaux à la liberté d'expression, d'association et de réunion. Sa famille n’a pas été informée sur le lieu où il se trouve et ce qu'il est advenu de lui. Elle ignore aussi s’il risque de se voir infliger des actes de torture et autres mauvais traitements.

La famille d'Ebrahim Babaei a immédiatement signalé sa disparition. Pourtant, à ce jour, aucun organe de l’État n’a confirmé sa mise en détention. En réaction aux démarches répétées de ses proches pour obtenir des informations sur son sort et sur l’endroit où il se trouve, les autorités leur ont répondu officiellement de quitter les lieux et d’attendre qu’elles les contactent.

Ebrahim Babaei était en contact avec sa famille jusqu'au 21 décembre 2021, date à laquelle ses messages ont subitement pris fin. Ce jour-là, il avait dit à sa famille qu’il se trouvait à Maku, dans la province de l’Azerbaïdjan occidental, et qu’il reprendrait contact dès que les passeurs l’auraient informé qu’il pourrait poursuivre son chemin vers la Turquie. Personne n’a eu de ses nouvelles depuis lors, et les passeurs ont communiqué des informations contradictoires. Sa famille cherché à obtenir des informations à la prison d’Evin, à Téhéran, et au Service des enquêtes de la police iranienne, mais le personnel a refusé de les informer. La police de Téhéran a également refusé d’enregistrer Ebrahim Babaei dans le fichier des personnes disparues. Un proche vivant dans une autre ville a fini par signaler sa disparition aux autorités locales. Mais aucune enquête n’a été ouverte jusqu’à ce jour. La famille d’Ebrahim Babaei a par ailleurs appris de manière officieuse, par un membre des services de renseignement, qu’il était vivant. Un autre agent du renseignement a également informé la famille qu'il était retenu dans un lieu de détention secret.

Veuillez écrire une lettre courtoise en anglais, persan ou français au responsable du système judiciaire iranien. Modèle de lettre voir plus bas.

- - -

Vous pouvez également vous engager sur les réseaux sociaux.
En voici les infos en anglais:

We suggest targeting Iran’s Supreme Leader on Twitter: @khamenei_ir
Suggested messaging: Political activist Ebrahim Babaei has been forcibly disappeared in Iran since 21 December 2021. He is at risk of torture and other ill-treatment. @khamenei_ir must reveal his fate and whereabouts & release him NOW!

- - -

Proposition de lettre et revendictions en français
(Modèle de lettre en anglais cliquer ici ou voir tout en bas)

Monsieur le Responsable du système judiciaire,

Le sort du militant politique Ebrahim Babaei me préoccupe beaucoup. Cet homme fait l’objet d’une disparition forcée depuis le 21 décembre 2021, après avoir tenté de fuir l’Iran pour demander l’asile en Turquie. Il a été en contact régulier avec ses proches et ses amis jusqu’à ce jour-là, date à laquelle ses messages ont subitement cessé. Personne n’a eu de ses nouvelles depuis lors.

Je vous demande instamment de révéler immédiatement ce qu'il est advenu d'Ebrahim Babaei et de dévoiler le lieu où il se trouve.

Je vous engage à libérer cet homme immédiatement et sans condition, car il est détenu uniquement pour avoir exercé pacifiquement ses droits fondamentaux à la liberté d’expression, d’association et de réunion.

Dans l’attente de sa libération, il doit être transféré dans un lieu de détention officiel et protégé contre la disparition forcée, la torture et les autres mauvais traitements. Il doit en outre être autorisé à voir régulièrement ses proches et à consulter l’avocat de son choix, et bénéficier d’une prise en charge médicale adaptée.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Responsable du système judiciaire, à l’expression de ma haute considération.

Adresser la lettre à

Responsable du pouvoir judiciaire
Gholamhossein Mohseni Ejei
c/o Permanent Mission of Iran to the UN
Chemin du Petit-Saconnex 28
1209 Genève

Instagram account: https://www.instagram.com/ejeii_org/

- Salutation: Monsieur le Responsable du système judiciaire, / Dear Mr Gholamhossein Mohseni Ejei,
- Taxe postale: CHF 1.10 (Suisse)

Copies à

Ambassade de la République Islamique d'Iran
Thunstrasse 68
Case Postale 227
3000 Berne 6

Fax: 031 351 56 52
E-mail: secretariat@iranembassy.ch

 

Télécharger la description des deux cas de juin avec modèles de lettre en français
» fichier Word ici
» fichier PDF ici

 


Model letter in english:

Dear Mr Gholamhossein Mohseni Ejei,

Political activist Ebrahim Babaei, 56, remains forcibly disappeared more than four months after attempting to flee Iran, where he faces sentences of imprisonment and flogging, to seek asylum in Turkey. He was in regular contact with family and friends until 21 December 2021, when his messages to them abruptly stopped. Earlier that day, he had told his family and friends that he was in Maku, West Azerbaijan province, and that he would contact them as soon as smugglers informed him that they would start moving towards the border with Turkey. Nobody has heard from him since.

To date, no state body has confirmed his detention and the authorities’ official response to his family’s continued attempts to obtain information about his fate and whereabouts is that they should go away and wait to be contacted by them.

Ebrahim Babaei’s family first learned informally from an intelligence official that he is alive. Another intelligence official later told the family informally that he is being held in secret detention places known as "safe houses" (khanehay-e amn).

I urge you to immediately disclose Ebrahim Babaei’s fate and whereabouts, and release him immediately and unconditionally, as he is held solely for the peaceful exercise of his human rights to freedom of expression, association and assembly. Pending his release, ensure that he is moved to an official place of detention, is protected from enforced disappearance, torture and other ill-treatment, and is given regular access to his family, a lawyer of his choosing and to adequate medical care.

Yours sincerely,