Mansour Atti © Droits réservés
Mansour Atti © Droits réservés

Libye: Action lettre pour Mansour Atti Un journaliste enlevé risque la torture

Lettres contre l'oubli de mars 2022
En juin 2021, le journaliste Mansour Atti a été enlevé par des hommes armés. Depuis, sa famille reste sans nouvelles de lui et ignore où il se trouve. Selon des renseignements fiables, il serait détenu par un groupe armé dans l’est de la Libye. Il est fortement à craindre que Mansour Atti puisse être victime de la torture.

Le 3 juin 2021, des hommes armés ont enlevé Mansour Atti, 34 ans, journaliste, blogueur et chef du Comité du Croissant-Rouge et de la Commission de la société civile d’Ajdabiyah, à proximité de son lieu de travail, à Ajdabiyah, dans le nord-est de la Libye. Depuis, sa famille reste sans nouvelles de lui et ignore où il se trouve. Selon des renseignements fiables, il serait détenu par un groupe armé dans l’est de la Libye.

Avant son enlèvement, Mansour Attia avait été interrogé à maintes reprises sur ses activités militantes par l’Agence de sécurité intérieure-Ajdabiyah, groupe armé allié aux Forces armées arabes libyennes (FAAL), un puissant groupe armé qui contrôle de fait l’est de la Libye. Mansour Atti s’était engagé pour que les élections législatives et le scrutin présidentiel prévus le 24 décembre 2021 puissent se dérouler sans répression ni coercition.

Selon des sources bien informées, un commandant du 302e bataillon, un groupe armé allié aux FAAL, a confirmé en août 2021 lors d’une réunion privée entre des chefs tribaux locaux et des groupes armés que Mansour Atti était sous leur garde. Il a toutefois refusé de préciser le lieu où il était retenu captif et de permettre à ses proches de lui rendre visite ou de communiquer avec lui.

Des membres du groupe armé qui retient en captivité Mansour Atti avaient affirmé qu’il ne serait pas libéré avant l’élection présidentielle, initialement prévue le 24 décembre 2021.

Le 22 décembre 2021, en raison de l’incapacité des autorités à confirmer une liste de candidat∙e∙x∙s éligibles et de désaccords autour du cadre légal et constitutionnel de l’élection, le scrutin a été ajourné sans qu’une nouvelle date n’ait été annoncée jusqu’à présent.

Mansour Atti risque de rester indéfiniment en détention au secret compte tenu du manque de clarté autour du calendrier électoral.

Au regard de nombreuses informations établissant que les groupes armés dans l’est de la Libye soumettent les personnes sous leur garde à la torture et à d’autres mauvais traitements en toute impunité, il est fortement à craindre que Mansour Atti puisse en être victime. Ce risque peut être atténué si une pression importante est exercée sur les FAAL afin que sa sécurité et son bien-être soient préservés.

Veuillez écrire une lettre courtoise en arabe, anglais ou français au Commandant en chef. Appelez-le à fournir toutes les informations disponibles concernant le lieu où se trouve Mansour Atti et à ordonner aux groupes armés agissant sous le commandement des Forces armées arabes libyennes de le libérer immédiatement. Dans l’attente de sa libération, il doit être autorisé à communiquer avec sa famille et à recevoir des soins médicaux adaptés. Il doit également être protégé contre toute forme de torture et autres mauvais traitements.

Proposition de lettre et revendictions en français
(Modèle de lettre en anglais cliquer ici ou voir tout en bas)

Monsieur le Commandant en chef

Je vous écris car je souhaite vous faire part de ma vive préoccupation concernant Mansour Atti. Ce journaliste et chef du Comité du Croissant-Rouge et de la Commission de la société civile d’Ajdabiyah, a été enlevé le 3 juin 2021. Depuis, sa famille reste sans nouvelles de sa part et ignore où il se trouve. Selon des renseignements fiables, il serait détenu par un groupe armé dans l’est de la Libye.

Avant son enlèvement, Mansour Attia avait été interrogé à maintes reprises sur ses activités militantes par l’Agence de sécurité intérieure-Ajdabiyah. Mansour Atti s’était engagé pour que les élections législatives et le scrutin présidentiel prévus le 24 décembre 2021 puissent se dérouler sans répression ni coercition.

En août 2021, un commandant du 302e bataillon, un groupe armé allié aux Forces armées arabes libyennes (FAAL), a confirmé que Mansour Atti était sous leur garde, mais a refusé de préciser le lieu où il était retenu en captivité et de permettre à ses proches de lui rendre visite ou de communiquer avec lui.

Cette situation me préoccupe beaucoup, et je vous appelle à fournir toutes les informations disponibles concernant le lieu où se trouve Mansour Atti et à ordonner aux groupes armés agissant sous le commandement des FAAL de le libérer immédiatement. Dans l’attente de sa libération, il doit être autorisé à communiquer avec sa famille et à recevoir des soins médicaux adaptés. Il doit également être protégé contre toute forme de torture et autres mauvais traitements.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur, à l’expression de ma haute considération.

Adresser la lettre à

Le service postal pour la Libye est suspendu jusqu'à nouvel ordre.
Il est recommandé de le contacter via Facebook.
Lettres par poste: veuillez envoyer votre lettre à l’ambassade en demandant de la transmettre au Commandant en chef.

Colonel général Abdulrazek al Nadoori
Commandant en chef des Forces armées arabes libyennes
c/o Ambassade de l'État de Libye
Tavelweg 2
3006 Berne

Fax: 031 351 13 25
E-mail: libya_emb_brn@foreign.gov.ly ; libyanemb_bern@yahoo.com

Il est recommandé de le contacter via Facebook :
@LNAspox / @General.official.leadership

- Salutation: Monsieur le Commandant en chef

Copies à

Ambassade de l'État de Libye
Tavelweg 2
3006 Berne

Fax: 031 351 13 25
E-mail: libya_emb_brn@foreign.gov.ly ; libyanemb_bern@yahoo.com

 

Télécharger la description de ce cas et un modèle de lettre en français
» fichier Word ici
» fichier PDF ici

 


Model letter in english:

Dear Colonel General,

Armed men abducted 34-year-old Mansour Atti, a journalist, blogger and head of the Red Crescent Committee and of the Civil Society Commission in Ajdabiya, on 3 June 2021 near his workplace in Ajdabiya, in northeastern Libya. Since then, his family have received no information about his fate and whereabouts, amid credible reports that he is being held by an armed group in eastern Libya. Prior to his abduction, Mansour Atti was involved in efforts to ensure that the parliamentary and presidential elections initially scheduled for 24 December 2021 take place in an environment free of repression and coercion.

According to informed sources, in August 2021, a commander in the 302nd Battalion, an armed group affiliated with the LAAF, confirmed in a private gathering between local tribal leaders and armed groups that Mansour Atti was in their custody but refused to indicate his exact location or allow his relatives to visit or otherwise communicate with him.

I am calling on you to provide information on Mansour Atti’s whereabouts and to instruct armed groups operating under the command of the Libyan Arab Armed Forces to immediately release him. Pending his release, he must be allowed access to his family and adequate medical care and protected from torture and other ill-treatment.

Kind regards,