Maroc Des prisonniers libérés

Suite à une grâce royale en avril, plusieurs prisonniers sahraouis ont été libérés, comme l’a communiqué à Amnesty International l’ambassade du Maroc à Berne au cours du mois de mai.


Cette grâce royale a permis de relaxer plusieurs individus parmi se trouvent H’mad Hammad, Houssein Lidri, Larbi Messaoud, Mohamed El-Moutaouakil et Brahim Noumria (Lettre contre l’oubli de mars 2006), qui remercient toutes les personnes qui ont mené campagne en leur faveur. Ils pensent que le travail d’Amnesty International a contribué à leur libération.
Malgré cette bonne nouvelle, Amnesty International reste préoccupée par les arrestations récentes d’activistes sahraouis et en particulier demande de continuer les appels en faveur de la libération de deux défenseurs des droits humains, Ali-Salem Tamek et Brahim Dahane, qui restent en détention.