Les conditions de vie des travailleur·euse·s migrant·e·s sur les chantiers de construction au Qatar sont désolantes. © Sam Tarling/Corbis via Getty Images
Les conditions de vie des travailleur·euse·s migrant·e·s sur les chantiers de construction au Qatar sont désolantes. © Sam Tarling/Corbis via Getty Images

Qatar Un blogueur et militant des droits des migrant·e·s victime de disparition forcée

31 mai 2021
Les autorités du Qatar doivent révéler de toute urgence le lieu où se trouve Malcolm Bidali, un ressortissant kenyan victime de disparition forcée depuis le 4 mai, lorsqu’il a été emmené pour interrogation par le Service de sécurité de l’État alors qu’il se trouvait dans son logement de travail.

Malcolm Bidali est un agent de sécurité, blogueur et militant, qui s’exprime sur la situation difficile des travailleur·euse·s migrant·e·s comme lui et qui a écrit pour un grand nombre de plateformes en ligne. Une semaine avant son arrestation, Malcolm Bidali avait fait une présentation à un large groupe d’organisations de la société civile et de syndicats pour y parler de son expérience de travailleur au Qatar.

Une coalition d’organisations travaillant sur les droits des travailleur·euse·s migrant·e·s au Qatar, Migrant-Rights.org, FairSquare, Amnesty International, Human Rights Watch et le Centre de ressources sur les entreprises et les droits humains, ont contacté plusieurs branches des autorités qatariennes depuis l’arrestation de ce militant. Le 11 mai, une lettre conjointe a été envoyée aux autorités du Qatar, pour leur demander d’enquêter sur la disparition de Malcolm Bidali de toute urgence. Tard dans la journée du 12 mai, le gouvernement a confirmé que Malcolm Bidali avait été placé en détention et qu’il faisait l’objet d’une enquête pour violations des lois et réglementations du Qatar en matière de sécurité. Cependant, les autorités n’ont pas révélé où il se trouvait.

Les organisations ont déclaré:

«Depuis son arrivée au Qatar il y a trois ans, Malcolm Bidali est en première ligne du combat pour réformer le droit du travail dans le pays, notamment en écrivant sur son expérience en tant que travailleur migrant au Qatar. Cela fait désormais plus d’une semaine que personne n’a eu de nouvelles de Malcolm Bidali, et nous sommes extrêmement préoccupés pour son bien-être, et nous craignons qu’il n’ait été incarcéré en représailles de ses activités légitimes de défense des droits humains.

«Malgré nos demandes répétées aux autorités qatariennes, nous ignorons toujours où se trouve Malcolm Bidali, ainsi que la raison exacte pour laquelle il est emprisonné. Nous prions les autorités de révéler instamment où se trouve cet homme et de veiller à ce qu’il soit protégé de la torture et de toute autre forme de mauvais traitements. En outre, elles doivent exposer toute infraction reconnue par le droit international retenue contre lui et garantir que son droit à une procédure régulière soit pleinement respecté, en veillant notamment à ce qu’il puisse bénéficier de l’assistance d’un avocat. Si Malcolm Bidali est détenu uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression, il doit être libéré immédiatement et sans conditions.»