Syrie Attentat aveugle dans un quartier résidentiel de Damas

Une voiture piégée a explosé dans un quartier résidentiel de Damas, la capitale syrienne. L'attentat a eu lieu devant un poste de police de Bab Touma, un secteur résidentiel très peuplé de la vieille ville chrétienne, où se trouvent un grand nombre d'églises et d'hôtels. Il ciblait peut-être les locaux de la police.

Ann Harrison, directrice adjointe du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International, a déclaré : «Faire exploser une voiture piégée dans un quartier aussi densément peuplé, c'est commettre un attentat aveugle susceptible de tuer et de blesser des civils. La voiture piégée a explosé semble-t-il au moment où des fidèles sortaient d'un office tenu dans une église toute proche, ce qui aggravait encore le risque de toucher des personnes parmi la population civile.»

«Toutes les parties au conflit armé syrien ont l'obligation de se conformer au droit international humanitaire et de ne pas procéder à des attaques aveugles qui font des morts et des blessés parmi la population civile.»

Selon les informations recueillies, l’attentat à fait au moins 13 morts et 29 blessés, parmi lesquels des civils, mais les victimes n'ont pas encore été identifiées. L’attentat n'a pour l’instant pas été revendiqué.