Syrie: Action lettre pour Khalil Matouq Craintes pour un avocat défenseur des droits humains

Khalil Matouq est un avocat spécialisé dans la défense des droits humains en Syrie. Il est aussi directeur du Centre syrien pour les études et la recherche juridiques. Depuis le début des années ...

Khalil Matouq Khalil Matouq © Amnesty International

Khalil Matouq est un avocat spécialisé dans la défense des droits humains en Syrie. Il est aussi directeur du Centre syrien pour les études et la recherche juridiques. Depuis le début des années 1990, il a défendu, souvent gratuitement, un certain nombre de militant·e·s politiques pacifiques. Il a travaillé sur de nombreux cas de prisonniers d'opinion dont Amnesty International réclamait la libération.

Les informations disponibles laissent à penser qu'il a été arrêté, selon toute probabilité en raison de ses activités, le 2 octobre 2012 entre Sahnaya, ville de la banlieue de Damas, et la capitale syrienne. Il a quitté son domicile pour se rendre au travail en voiture en compagnie de son collègue, Mohammed Thatha, mais les deux hommes ne sont jamais parvenus à leur bureau. Il y a plusieurs postes de contrôle sur la route qu'ils empruntent normalement, et ils ont sans doute été arrêtés à l'un d'entre eux.

Les deux hommes ont été vus par la suite dans plusieurs lieux de détention administrés par les autorités syriennes, notamment la «Section Palestine», un centre de détention placé sous l'autorité du renseignement militaire. Jusqu'à présent, toutefois, les autorités syriennes n'ont donné aucune information sur leur sort et sur l'endroit où ils se trouvent. Elles démentent même détenir les deux hommes.

La santé de Khalil Matouq suscite des préoccupations particulièrement sérieuses: il souffre d'une maladie des poumons à un stade avancé et éprouve de graves difficultés à respirer. Selon le témoignage d'anciens détenus qui l'ont vu en prison, son état de santé est extrêmement dégradé.


Proposition de lettre et revendications

 
Excellence,

Khalil Matouq, avocat et directeur du Centre syrien pour les études et la recherche juridiques, a disparu depuis le 2 octobre 2012.

Les informations disponibles laissent à penser que Khalil Matouq a été arrêté à un des postes de contrôle sur la route, selon toute probabilité en raison de ses activités.

Il avait quitté son domicile pour se rendre au travail en compagnie de son collègue, Mohammed Thatha, mais les deux hommes ne sont jamais parvenus à leur bureau.

Les deux hommes ont été vus par la suite dans plusieurs lieux de détention administrés par les autorités syriennes, notamment la «Section Palestine». Jusqu'à présent, toutefois, les autorités syriennes n'ont donné aucune information sur leur sort et sur l'endroit où ils se trouvent. Elles démentent détenir les deux hommes.

La santé de Khalil Matouq suscite de graves préoccupations: il souffre d'une maladie des poumons à un stade avancé et éprouve de graves difficultés à respirer. Selon le témoignage d'anciens détenus qui l'ont vu en prison, son état de santé est extrêmement dégradé.

Je suis très préoccupé·e par cette situation et je demande la liberté immédiate et sans conditions pour Khalil Matouq, car il est détenu uniquement pour avoir exercé pacifiquement ses activités légitimes de défenseur des droits humains.

Je demande également la liberté pour Mohammed Thatha, s'il est aussi en prison seulement en raison de ses activités pacifiques.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Excellence, à l’expression de ma haute considération.


Lettres adresser à:

Bashar Ja'afari
Ambassador Extraordinary and Plenipotentiary
820 Second Avenue, 15th Floor
New York, NY 10017
États-Unis

Fax: +1 212 983 4439
E-mail:
 

Copie à:

Ambassade de la République Arabe Syrienne
Rue Vaneau 20
F-75007 Paris
France

Fax: 00331/ 47 05 92 73
E-mail:

Cette lettre fait partie des Lettres contre l'oubli de juillet 2015 | Télécharger le fichier Word | S'inscrire pour recevoir un E-mail chaque mois avec des nouvelles lettres