Berne, 30 Mai 2022 Le privé est politique : oui au consentement

Obtenir une définition du viol basée sur le consentement qui prenne enfin en compte toutes les victimes de violences sexuelles, tel est l'enjeu de notre mobilisation. Le 30 mai, la discussion commencera au Conseil des Etats sur la base d'une vision réduite du consentement. Cela ne suffit pas. Ensemble défendons un véritable consentement car « seul un oui est un oui »!

Les violences sexuelles sont une violation personnelle commise par une personne contre une autre, mais c'est aussi le symptôme d'un contexte social et politique dans lequel l'inégalité, la déresponsabilisation et la violence continuent de façonner le quotidien d’un grand nombre de personnes. C’est là que les politiques peuvent avoir un réel impact en se prononçant en faveur de la solution « seul un oui est un oui ».

Montrons que le privé est politique et mobilisons-nous pour le début de la session d'été, où le Conseil des Etats débattra des deux projets de révision du droit pénal sexuel, afin de faire entendre les revendications de la population suisse.

Afin de susciter l'attention des parlementaires ainsi que celle des médias, nous menons cette action symbolique. Et quoi de mieux pour montrer que le privé est politique que d'accrocher des sous-vêtements dans l'espace public ? De cette façon, nous voulons montrer que les violences sexuelles ne sont pas une problématique d’ordre privé, mais bel et bien politique.

Motive tes ami.e.x.s et apporte des sous-vêtements que nous pourrons ensuite accrocher ensemble sur la corde à linge géante.

Rendez-vous: Lundi 30 mai 2022 à 12h30 sur la Waisenhausplatz à Berne.