Merci pour votre soutien en 2017! Merci pour votre soutien en 2017!

Les succès d'Amnesty en 2017 Le changement est possible!

Décembre 2017
Lorsque les gens unissent leurs forces et deviennent actifs ensemble, ils peuvent accomplir beaucoup de choses. Voici un recueil des plus beaux moments de l'année 2017 qui n'ont été possibles que grâce aux efforts de millions de militant·e·s et de sympathisant·e·s d'Amnesty International.

Que vous écriviez des lettres avec d'autres personnes pour soutenir les prisonniers et prisonnières d'opinion, que vous participiez à des campagnes pour la responsabilité des entreprises, que vous accueilliez des réfugié·e·s chez vous ou que vous militiez pour des lois plus justes: chaque opération montre que le changement est possible.

Janvier

Les leaders de l'opposition sont libres

Amadou Sanneh, Malang Fatty et son frère Alhagie Sambou Fatty, tous les trois membres de l'opposition gambienne, ont enfin été libérés,  après plus de trois ans de campagne intensive menée par les partisan·ne·s d'Amnesty International. «Le travail d’Amnesty a un impact sur les gens», a déclaré Amadou Sanneh. «Sans le soutien d’Amnesty, nous aurions pu connaître un sort moins favorable… je suis très reconnaissant pour ça. Toutes les personnes qui étaient emprisonnées sont bien conscientes du travail qu’effectue Amnesty International.» 

Amadou Sanneh a enfin été libéré en Gambie

Amadou Sanneh a enfin été libéré en Gambie
 
Récompense pour un rapport innovant dénonçant des actes de torture 

Le rapport interactif en ligne sur la prison de Saidnaya, rédigé par Amnesty International sur la base des témoignages d’anciens détenus, permet d’appréhender de manière inédite l’horreur de cette prison militaire tristement célèbre, où ont été emmenées des centaines de personnes qui n’ont jamais été revues depuis. Amnesty International était déterminé à recueillir le maximum d’informations sur les crimes commis dans cette prison syrienne, dont des actes de torture, pour garantir que justice soit faite. Pour ce documentaire, Amnesty et l'agence de recherche Forensic Architecture ont reçu le prestigieux prix Peabody-Facebook de l’excellence en matière de reportage numérique. Le projet a également bénéficié d’une large couverture médiatique.

Février 

Le journaliste emprisonné le plus longtemps au monde a enfin été libéré

Mouhammad Bekjanov a été relâché après avoir passé 17 années derrière les barreaux en Ouzbékistan. Il fait partie des journalistes qui ont connu l’une des plus longues peines d’emprisonnement au monde. Plus de 100 000 personnes à travers le globe ont envoyé des lettres demandant sa libération, notamment pendant l’édition 2015 de notre campagne Écrire pour les droits, et au-delà. Rien qu’au Canada, plus de 15 000 sympathisants ont signé des pétitions et envoyé des lettres et des messages sur Twitter pour obtenir la libération de Mouhammad.

La fermeture du camp de Dadaab a été interrompue
UNHCR/B. Heger © UNHCR / B. Heger
 

Lorsque le gouvernement kenyan a annoncé son intention de fermer Dadaab, le plus grand camp de réfugiés au monde, nos sympathisant·e·s sont passé·e·s à l’action en appelant les autorités kenyanes à mettre fin au renvoi forcé et dangereux de réfugiés somaliens, et à étudier d’autres solutions. En février, à l’issue d’une procédure judiciaire lancée par des ONG locales et appuyée par Amnesty International, la Haute Cour du Kenya s’est opposée aux efforts du gouvernement pour fermer le camp. Les juges ont même cité notre rapport dans leur décision. Nous continuons d’œuvrer à faire cesser les renvois forcés de réfugiés somaliens et de veiller à ce que le Kenya et la communauté internationale trouvent d’autres solutions pour les héberger. 


Images du camp de réfugié·e·s de Dadaab

Mars

L'Argentine ne considère plus une fausse couche comme un crime 

Belén, 27 ans, a été condamnée à huit ans de prison en raison de lois anti-avortement draconiennes, après avoir fait une fausse couche dans un hôpital public en Argentine. Elle avait alors déjà passé deux ans en détention provisoire. À l’issue d’une procédure en appel devant la Cour suprême et d’un travail de campagne intense mené par Amnesty International et nos partenaires, Belén a été acquittée. Il s’agit d’un grand pas en avant pour les droits humains dans ce pays!

Avril

Des actions urgentes de soutien ont sauvé des vies en Iran et aux États-Unis

Au moins deux vies humaines ont été sauvées en Iran grâce à des milliers de tweets et de lettres adressés aux autorités iraniennes. En février, l'exécution imminente de Hamid Ahmadi a été empêchée à la dernière seconde et, en avril, l'exécution de Salar Shadizadi a aussi été évitée. Les deux jeunes hommes avaient été condamnés à mort pour des crimes commis respectivement à l'âge de 17 et 15 ans. De même, les autorités américaines ont cédé sous la pression des partisan·e·s d'Amnesty International et levé la peine de mort infligée au citoyen ukrainien Ivan Teleguz cinq jours seulement avant son exécution.

Apple devient la première entreprise à publier une liste de ses fondeurs de cobalt 

Grâce à vos lettres, vos messages sur Twitter et vos actions devant les boutiques Apple à l’occasion de la Journée mondiale contre le travail des enfants l’année dernière, Apple est devenue la première entreprise à publier la liste de tous ses fondeurs de cobalt conformément aux normes internationales en matière de diligence requise quant à la chaîne d’approvisionnement. S’il reste encore beaucoup à faire, il s’agit d’un premier pas positif pour mettre fin aux atteintes aux droits humains dans la chaîne d’approvisionnement en cobalt, et pour rendre celle-ci plus transparente.

 Travail des enfants dans des mines de cobalt

Des activistes d'Amnesty ont mené une action lors de la Journée internationale des droits de l'enfant (2016) devant l'Apple-Store de Madrid. © Eduardo Relero
 
L'Irlande se dirige vers une réforme de la législation sur l'avortement 

Un comité formé pour examiner la législation stricte de l’Irlande en matière d’avortement a voté en faveur de la modification des règles constitutionnelles pour donner aux femmes et aux jeunes filles un accès plus large à l’avortement. Deux tiers de l’Assemblée des citoyens ont voté pour l’accès à l’avortement sur demande. Ses recommandations doivent maintenant être examinées par le parlement. Ce vote fait écho au récent sondage d’Amnesty International Irlande, révélant que 80 % de la population irlandaise souhaite que la santé des femmes soit au centre des réformes de la législation sur l’avortement. Nous avons recueilli des informations sur les épreuves endurées par celles qui souhaitent avorter en Irlande, et conclu que la loi limitant l’accès à cette procédure viole leurs droits.

Mai

Chelsea Manning a été remise en liberté

Chelsea Manning a été libérée le 17 mai, sa peine de 35 ans de réclusion ayant été commuée en janvier par le président sortant des États-Unis, Barack Obama. Cette femme avait été emprisonnée pour avoir divulgué des informations classées secrètes, notamment sur des possibles crimes de guerre commis par l’armée américaine. Plus de 250 000 personnes ont écrit pour demander sa libération pendant l’édition 2015 de notre marathon des lettres, Écrire pour les droits. Dans un message adressé à Amnesty, elle a déclaré : «Je soutiens votre travail de protection des personnes partout où sont bafouées la justice, la liberté, la vérité et la dignité.»

Le Pérou a pris une décision historique pour les défenseur·e·s de l'environnement

 

Maxima Acuna

«JE SUIS INFINIMENT RECONNAISSANTE DE NE PAS avoir été SEULE. JE SUIS SOUTENUe PAR TANT DE GENS DANS LE MONDE ENTIER.»Máxima Acuña

L’action en justice intentée contre la défenseure des droits humains Máxima Acuña Atalaya a été annulée, ce qui représente une victoire majeure pour les militants écologistes péruviens. Après près de cinq ans de procédures liées aux accusations pénales infondées d'occupation illégale de terre, la Cour suprême a statué que ces charges étaient sans fondement. Avant que cette décision ne soit rendue, nous avons recueilli plus de 150 000 messages de soutien et de solidarité écrits par nos sympathisants. Nous avons remis toutes ces lettres directement à Máxima, chez elle, dans les montagnes péruviennes.

La Cour suprême de Taïwan s'est prononcée en faveur du mariage pour tous

Taiwan semble bien parti pour être le premier pays d’Asie à légaliser le mariage entre personnes de même sexe, à la suite de la décision rendue par sa Cour suprême, qui valide l’égalité devant le mariage. Des sympathisant·e·s d’Amnesty International issu·e·s de 40 pays ont envoyé des messages de soutien sous forme de demande en mariage, appelant Taiwan à «dire oui». Ces messages ont été projetés sur écran lors d’un grand rassemblement organisé par Amnesty International Taiwan et nos partenaires locaux, montrant ainsi le soutien de la communauté mondiale. Le gouvernement taiwanais a deux ans pour rédiger la loi. Amnesty va intensifier sa campagne pour faire en sorte qu’elle soit promulguée plus rapidement.

 Mariage pour tous à Taïwan

Juin

Trois défenseurs chinois des droits du travail ont été libérés sous caution

Hua Haifeng, Li Zhao et Su Heng ont été libérés sous caution après avoir été arrêtés alors qu’ils enquêtaient sur les conditions de travail dans les usines de chaussures de Huajian. C’est évidemment un grand soulagement mais au titre du droit chinois, les personnes libérées sous caution font souvent l’objet d’une surveillance policière étroite. Nous continuons de suivre la situation. Hua Haifeng a sincèrement remercié «tous [ses] estimés collègues à Amnesty International, pour leur soutien pendant [sa] détention. C’est votre appui qui a renforcé la détermination de ma famille. Merci!»

Juillet

Un rapport d'Amnesty a obligé des entreprises à répondre d'atteintes aux droits humains dans les plantations de palmiers à huile 

Des travailleurs dans les plantations de l’entreprise Wilmar en Indonésie ont indiqué avoir constaté des progrès dans les conditions de travail pour certains de leurs collègues depuis la publication de notre rapportLe scandale de l’huile de palme. Les travailleurs reçoivent maintenant un salaire quotidien supérieur d’environ 25 % et qui ne dépend pas des objectifs, tandis que la plupart des femmes employées ont maintenant un contrat permanent. Ces améliorations sont survenues après une semaine d’action et de campagne visant cinq acheteurs d’huile de palme de Wilmar: Colgate-Palmolive, Kellogg’s, Nestlé, Procter & Gamble et Unilever.

 Vidéo de la campagne sur l'huile de palme, qui informe les consommateurs sur le nombre de produits quotidiens contenant de l'huile de palme.

 

Le travail de campagne d'Amnesty a permis la libération de plusieurs prisonniers

Plusieurs prisonniers ont été libérés après que nos sympathisants leur ont apporté leur soutien. Parmi eux figurent Mudawi Ibrahim Adam, fondateur de l’Organisation pour le développement social du Soudan, Erkin Moussaïev, ancien représentant du gouvernement ouzbek et employé des Nations unies, Mohammad Abu Sakha, artiste de cirque palestinien, ainsi que Yusman Telaumbuana en Indonésie. Depuis lors, Yusman Telaumbanua a été actif dans le mouvement abolitionniste et contribue également à la campagne en tant qu'ancien prisonnier condamné.

Libération de prisonniers

Septembre

La campagne #Giveahome a pris une ampleur mondiale

Give a home

En réaction à la crise mondiale des réfugiés, plus de 1 000 artistes ont participé à plus de 300 concerts dans 60 pays, en partageant un message puissant : #GiveaHome, ouvrons la porte. Amnesty a collaboré avec Sofar Sounds pour lancer cette initiative incroyable dans le but de rassembler des personnes pour soutenir les réfugiés à travers le monde. Parmi les artistes présents, bien connus ou débutants, figuraient Ed Sheeran, Gregory Porter, Hot Chip, Jessie Ware et Mashrou’ Leila.

Octobre

La directrice d'Amnesty International Turquie a été relâchée 
 

Nous avons salué la libération d’Idil Eser, directrice d’Amnesty Turquie, et de neuf autres défenseurs des droits humains. İdil avait été arrêtée en juillet sur la base d’accusations fantaisistes liées au terrorisme, dans le cadre d’une répression de grande ampleur visant les défenseurs des droits humains dans ce pays. Ce fut une longue épreuve pour elle et, de manière différente, pour ses collègues d’Amnesty Turquie. La force et la persévérance dont ces personnes ont fait preuve sont une source d’inspiration. «Dans un monde où la division et la xénophobie progressent, la mission d’organisations telles que la nôtre est fondamentale», a écrit Idil en prison. «Notre cause renforce davantage la solidarité entre organisations de défense des droits humains, et je m’en réjouis.» Merci à toutes les personnes au sein de notre mouvement, dont le travail sans relâche a contribué à ce dénouement. Nous continuerons de militer pour obtenir la libération de Taner Kılıç, président d’Amnesty Turquie lui aussi arrêté, et de tous ceux qui sont injustement emprisonnés.

Victoire éclatante avec la libération d'Ibrahim Halawa

La libération du ressortissant irlandais et prisonnier d’opinion Ibrahim Halawa est une grande victoire pour tous ceux qui ont fait campagne en sa faveur, et met fin au calvaire qu’il a enduré pendant les quatre années qu’il a passées dans une prison égyptienne. Notre analyse de l’affaire a permis de conclure que cet homme avait été arrêté et placé en détention arbitraire uniquement pour avoir exercé, pourtant pacifiquement, son droit aux libertés d’expression et de réunion. Grâce à un travail de campagne intense mené par sa famille, ses amis et nos sympathisants, Ibrahim a pu retrouver ses proches en Irlande. Sa famille a déclaré : «Beaucoup de gens formidables ont continué de croire en l’innocence d’Ibrahim et milité en sa faveur, et nous ont soutenus.»

Novembre

33'000 personnes et plus de 200 organisations en Suisse contre l'application aveugle du règlement Dublin

 

5_IMG-20171120-WA0003.jpg

A l'occasion de la Journée internationale des droits de l'enfant, la section suisse d'Amnesty International, l'Aide suisse aux réfugiés, Solidarité sans frontières, Droit de rester Neuchâtel, Collectif R et Solidarité Tattes ont remis au Conseil fédéral la pétition contre l'application aveugle du règlement de Dublin. Les organisations ont ainsi rappelé aux autorités suisses leur devoir de protéger les enfants réfugiés et leurs familles. 

Des adolescents norvégiens ont soutenu Taibeh

 

Taibeh

Des milliers d’adolescents ont rejoint une grande marche aux flambeaux pour exprimer leur solidarité avec Taibeh Abbasi, jeune fille de 18 ans qui vit dans la peur d’être expulsée vers l’Afghanistan, pays où elle n’est jamais allée. Leur message au gouvernement norvégien était clair : laissez les adolescents afghans comme Taibeh en sécurité, ne les forcez pas à partir une fois qu’ils atteignent la majorité ! Amnesty vous avait demandé de signer notre pétition appelant la Norvège à interrompre les renvois vers l’Afghanistan jusqu’à ce pays soit suffisamment stable pour garantir la sécurité et la dignité des personnes concernées. Nous avons recueilli plus de 100 000 signatures. Merci !

La condamnation à mort d'un blogueur mauritanien a été annulée

Le blogueur Mohamed Ould Cheikh Mkhaïtir a été remis en liberté après que la cour d’appel de Nouadhibou a annulé sa condamnation à mort pour une publication «blasphématoire» sur Facebook. Cette décision a été rendue après qu’une délégation d’Amnesty International, avec à sa tête notre secrétaire général Salil Shetty, s’est rendue en Mauritanie l’année dernière pour faire la lumière sur la situation des droits humains dans ce pays.

Décembre

Marathon des lettres et I'M HERE - Vous êtes là! 

Le Marathon des lettres a pris place comme chaque décembre, avec comme à chaque fois un énorme engagement de la part des membres et des activistes. Cette année, Amnesty Suisse a tenté quelque chose de nouveau: dans le cadre de la campagne en ligne «I’M HERE», vous êtes nombreux et nombreuses à avoir envoyé vos photos pour montrer votre soutien à un journaliste emprisonné au Tchad, Mahadine. Tous ces portraits seront intégrés dans une mosaïque géante, que nous enverrons au gouvernement tchadien. 

Marathon des lettres 2017 et campagne en ligne I'M HERE>