Kumi Naidoo succédera à Salil Shetty dès août 2018 à la tête du mouvement mondial d'Amnesty International. © AFP/Getty Images
Kumi Naidoo succédera à Salil Shetty dès août 2018 à la tête du mouvement mondial d'Amnesty International. © AFP/Getty Images

Amnesty International Kumi Naidoo sera le nouveau secrétaire général

21 décembre 2017
Amnesty International a nommé Kumi Naidoo au poste de secrétaire général du mouvement mondial de défense des droits humains. À partir d'août 2018, Kumi succèdera à Salil Shetty, qui a servi deux mandats en tant que secrétaire général depuis 2010.

Mwikali Muthiani, présidente du Bureau d'Amnesty International, a déclaré: «Nous sommes ravis d'accueillir Kumi comme nouveau secrétaire général. Sa vision et sa passion pour un monde juste et pacifique font de lui un leader exceptionnel pour notre mouvement mondial, alors que nous redoublons d’efforts pour que chaque être humain puisse bénéficier pleinement de ses droits.»

Le secrétaire général est le dirigeant et principal porte-parole d'Amnesty International, ainsi que le directeur exécutif du Secrétariat international. Amnesty International est le plus grand mouvement de défense des droits humains au monde, avec des bureaux dans plus de 70 pays, 2'600 membres du personnel et sept millions de membres, bénévoles et sympathisants dans le monde entier.

Un militant et un leader de la société civile

Kumi est un militant et un leader de la société civile. Il a été directeur exécutif de Greenpeace International, président de l'Alliance mondiale contre le changement climatique, président fondateur de l'Action mondiale contre la pauvreté et secrétaire général et directeur exécutif de CIVICUS, l'Alliance mondiale pour la participation citoyenne. Il préside actuellement trois organisations émergentes en Afrique du Sud, son pays d'origine: Africans Rising for Justice, Peace and Dignity; The Campaign for a Just Energy Future et The Global Climate Finance Campaign. Il est titulaire d'une licence en droit et sciences politiques (Université du KwaZulu-Natal) et d'un doctorat en politique (Université d'Oxford).

«J'ai été militant et j’ai fait campagne toute ma vie.»
- Kumi Naidoo, futur secrétaire général d'Amnesty International

Kumi Naidoo a déclaré: «J'ai été militant et j’ai fait campagne toute ma vie, alors je suis particulièrement heureux de rejoindre le plus grand mouvement de défense des droits humains au moment où nous devons contrer les attaques croissantes contre les libertés fondamentales et la société civile, partout dans le monde. Cela signifie s'adapter, avec urgence, passion et courage, à un environnement mondial qui évolue très rapidement. Les campagnes d'Amnesty International pour la justice et l'égalité aujourd'hui sont plus urgentes que jamais et je suis honoré de diriger l'organisation en ces temps difficiles.»

«Pour la première fois dans l'histoire de l’organisation, la présidente du Bureau d’Amnesty et son secrétaire général sont africains.»
- Salil Shetty, secrétaire général d'Amnesty International jusqu'en juillet 2018

Salil Shetty a déclaré: «Nous nous situons à un moment passionnant où des personnes du monde entier se mobilisent en masse pour lutter contre l'injustice et faire rendre des comptes aux gouvernements et aux entreprises quand les droits humains sont bafoués. Personne n’est mieux placé que Kumi Naidoo pour faire d'Amnesty International un mouvement véritablement mondial de défense des droits humains. Je suis donc très satisfait de lui passer le relais et note que, pour la première fois dans l'histoire de l’organisation, la présidente du Bureau d’Amnesty et son secrétaire général sont africains.»

Un processus de recrutement mondial

Le secrétaire général est nommé par le Bureau exécutif international d'Amnesty International pour un mandat initial de quatre ans. La désignation a fait suite à un vaste processus de recrutement mondial. 

Salil Shetty restera en fonction jusqu'en juillet 2018. Kumi ne sera pas disponible pour des entrevues avec les médias avant le début de son mandat, en août 2018.