Alexandra Karle ©Amnesty International / A. Schmidburg
Alexandra Karle ©Amnesty International / A. Schmidburg

Nouvelle directrice à la tête d’Amnesty Suisse Alexandra Karle succède à Manon Schick

Communiqué de presse publié le 29 mai 2020, Berne/Genève. Contact du service de presse
Alexandra Karle a pris ses fonctions de directrice d'Amnesty Suisse le 1er juin 2020. L'ancienne responsable de la communication remplace Manon Schick, qui a dirigé pendant de nombreuses années la Section suisse de l'organisation internationale des droits humains.

«Les derniers mois ont montré l'importance des droits humains en temps de crise. Les régimes autoritaires et les démagogues tentent d'utiliser la pandémie en fonction de leurs intérêts et font de la politique sur le dos des plus faibles. Les restrictions des libertés fondamentales, la surveillance et la censure menacent de devenir une nouvelle réalité. Les droits humains sont plus que jamais nécessaires pour défendre ce qui apparaît comme essentiel au regard de la crise du coronavirus : l'humanité, la compassion et la solidarité. Notre travail en tant que principale organisation de défense des droits humains est plus important que jamais, en Suisse et dans le monde », a déclaré Alexandra Karle à l'occasion de son entrée en fonction.

Agée de 52 ans, Alexandra Karle compte de nombreuses années d'expérience dans le domaine des droits humains et de la communication. Elle est entrée à Amnesty Suisse comme porte-parole, puis est devenue membre de la direction et responsable du programme Communication et Plaidoyer.

Manon Schick, la précédente titulaire du poste, a l'intention de se consacrer à de nouvelles tâches après deux mandats de cinq ans comme directrice générale. Parmi ses réalisations à la tête d'Amnesty International Suisse figurent l'expansion du travail d’éducation aux droits humains et une plus grande implication des jeunes militants. Outre les droits des femmes, très chers à Manon Schick, celle-ci a également contribué à ce que la responsabilité des entreprises en matière de droits humains et de protection de l'environnement figure en bonne place dans l'agenda de la Section suisse.

Le Comité exécutif, les militants et toute l'équipe d'Amnesty Suisse tiennent à remercier Manon Schick pour son engagement extraordinaire et les résultats obtenus avec l’organisation. « Manon a été une directrice exceptionnelle, qui mettait tout son cœur et son âme à promouvoir les droits humains. Nous lui souhaitons tout le succès possible pour l'avenir et sommes convaincus qu'elle restera étroitement associée à Amnesty International et à la protection des droits humains », a déclaré Stefanie Rinaldi, présidente du Comité exécutif d'Amnesty Suisse.