Bulles Une intruse en Israël

Quand on apprend que l’ouvrage à chroniquer est intitulé Les Israéliens, on esquisse un sourire crispé. Elles vont encore pleuvoir, les lettres de lecteur, toujours au rendez-vous avec cette ...

L'intruse 2Quand on apprend que l’ouvrage à chroniquer est intitulé Les Israéliens, on esquisse un sourire crispé. Elles vont encore pleuvoir, les lettres de lecteur, toujours au rendez-vous avec cette thé­matique. Et quel titre ambitieux. Com­ment l’autrice, Marie-Jo Parbot, alias Roannie, ancienne pédiatre engagée au sein de l’association France-Palestine solidarité, s’y prendra-t-elle pour ne pas verser dans la caricature ?

C’est donc une entrée aussi vierge (nous n’avons pas lu La Découverte, ni Les Palestiniens, les deux premiers tomes de la série) que critique que nous faisons dans cette bande dessinée de 139 pages, croquée en noir et blanc par Oko. Avec le dessinateur, Roannie a pris pour trame son « intrusion sans avoir qualité pour y être admise » de vingt-six jours en Israël, en avril et mai 2009. Par honnêteté, après neuf mois d’engagement person­nel suivis de témoignages en « Palestine opprimée ».

Patience, ce n’est toutefois que dans la seconde moitié du livre qu’on a la sensation d’atteindre la substance à laquelle on aspirait au vu du titre. Des scènes du quotidien nous donnent à comprendre la mixité d’une société (dont un cinquième des membres sont d’origine russe), l’omniprésence de la religion, les colonies, l’armée. Cette dernière enrôle filles comme garçons, leur assure des facilités au quotidien, mais ne fait pas l’unanimité. Des Israélien·ne·s mettent sérieusement en doute son caractère défensif. Par petites touches, on comprend qu’il y a vraiment une différence entre l’Etat et « les gens » dans la rue, le bus, à la plage. une évidence pour d’autres pays, mais qui tend à disparaître dans l’appellation tant rabâchée de «conflit israélo-palestinien». Pari d’honnêteté plutôt réussi, d’autant plus que roannie n’hésite pas à se mettre en scène dans des épisodes délicats où elle s’est retrouvée aux limites de l’humiliation.

L’Intruse, tome 3 : Les Israéliens, Roannie et Oko, Paris, Vertige Graphic, 2010, 139 p.

Article paru dans le magazine AMNESTY, n°62, publié par la Section suisse d’Amnesty International, septembre 2010.