N°67 - novembre 2011: Somalie: Quand la famine est politique

Depuis juin de cette année, la famine a poussé des centaines de milliers de Somalien·ne·s vers d’autres régions de la Somalie ou vers des camps de réfugié·e·s des pays limitrophes, au Kenya et en Ethiopie principalement. Ces déplacé·e·s internes et ces réfugié·e·s, affaibli·e·s par la faim, la maladie et les conditions de leur voyage, sont arrivé·e·s dans les lieux de refuge dans un état épouvantable. Certes, la communauté internationale n’a pas prévu à temps l’ampleur de la catastrophe alimentaire provoquée par la sécheresse. Pourtant, par le biais de ses organisations humanitaires, elle a rapidement déployé des efforts importants. En quelques semaines,celles-ci sont ainsi parvenues à diminuer la mortalité et les taux de malnutrition dans les grands camps d’accueil des réfugié·e·s.