N°70 - août 2012 Mexique: le règne de l'impunité

A l’heure de la passation du pouvoir, le bilan du président sortant Felipe Calderón est lourd. Sa «guerre totale» contre les cartels de la drogue a alimenté un climat d’impunité généralisée et servi de prétexte à de graves violations des droits humains. Le nombre de personnes tuées a été multiplié par cinq entre 2007 et 2011. Quant au nouveau président Enrique Peña Nieto, qui entrera en fonction en décembre, son passé laisse craindre une régression des droits humains.