N° 76 - mars 2014 Surveillance: les oreilles du pouvoir

Les nouvelles technologies de surveillance représentent une menace pour les droits humains, en particulier pour le droit à une vie privée, à la liberté d’opinion, d’association ou d’assemblée. L'ampleur des données individuelles collectées est devenue telle que leur traitement, voire leur interprétation, est de plus en plus confié à des machines. Les Etats tardent à mettre en place un cadre législatif encadrant ce domaine en constante évolution.
Page 3 sur 3