Sur cette photo prise le mardi 23 octobre 2018 à l'exposition Security China 2018 à Pékin, le public est observé par la technologie de reconnaissance faciale du fabricant public d'équipement de surveillance Hikvision. © AP Photo/Ng Han Guan
Sur cette photo prise le mardi 23 octobre 2018 à l'exposition Security China 2018 à Pékin, le public est observé par la technologie de reconnaissance faciale du fabricant public d'équipement de surveillance Hikvision. © AP Photo/Ng Han Guan

AMNESTY N°98 Août 2019 Sommaire

La Chine a complété l’arsenal de ses outils de propagande, d’endoctrinement et de répression en se dotant de technologies qui permettent une surveillance généralisée et un contrôle social tous azimuts. Pourtant, tous les jours des Chinois·es s’inventent des espaces de liberté.

Pour voir en plus grand cliquez à droite sur « Full Screen » ou suivez ce lien

Sommaire du magazine AMNESTY n° 98, août 2019

 

4 Édito
5 Good News
6 En image
7 En bref
9 Opinion – L'absence de consentement: un viol 

 

Point fort__La Chine à l'épreuve du numérique

12 Le rêve chinois
15 Irréductibles Mères de Tiananmen
16 Bons et mauvais Chinois
20 Au pays des camps invisibles
22 "Il y a de nombreuses failles dans le système"

 

Éclairages

24 Brésil - Un climat de peur
26 Surveillance - Un espion dans la poche
28 France - La justice avant tout

29 Népal - Les enfants népalais réclament justice

 

Échos

32 Couvertures
34 BD par Olivia Zufferey
35 Interview__Jean Van Hamm, Dans l'enfer du Kivu
36 Espace fiction_Le garçon de bonne famille


Action

39 PortrAIt_Silvia Maspoli Genetelli, l'engagement de proximité