©Shutterstock/Shanti Hesse
©Shutterstock/Shanti Hesse

Indispensable liberté d'expression Édito

Par Nadia Boehlen - Article paru dans le magazine AMNESTY n°100, mars 2020
La liberté d’expression et ses corollaires, la liberté de se réunir et de manifester, sont des droits fondamentaux.

La liberté d’expression permet la diffusion collective et publique d’opinions au-delà des urnes. Elle légitime en outre l’expression de revendications propres aux minorités. Le droit international oblige les États non seulement à s’abstenir de toute atteinte non légitime à la liberté d’expression et de rassemblement exercées de manière pacifique, mais aussi à faciliter activement l’exercice de ces droits.

Les conventions internationales prévoient la possibilité de rassemblements spontanés en réaction à l’actualité par exemple, sans qu’ils aient à faire l’objet de déclarations préalables. La simple absence de notification de la tenue d'une manifestation aux autorités ne rend pas celle-ci illégale. Et, par conséquent, ne justifie pas à elle seule la dispersion des manifestant·e·s, ou des sanctions pénales ou administratives à leur encontre. En outre, l’usage de la force doit respecter les principes de légalité, de nécessité et de proportionnalité. La police devrait éviter de recourir à des moyens de contrainte pouvant provoquer des blessures lorsque les manifestant·e·s n’opposent qu’une résistance passive, à savoir ne pas suivre un ordre de dispersion. Dans un contexte où un nombre croissant de militant·e·s expriment de manière on ne peut plus justifiée leur crainte face aux déprédations environnementales induites par le changement climatique, nos autorités et nos entreprises feraient bien de s’en souvenir.