AMNESTY N°101 Juin 2020 Les droits humains au défi du coronavirus

Certains États n’ont su efficacement protéger leur population contre la propagation de l’épidémie, ni garantir un accès suffisant à des soins appropriés. D’autres ont introduit des limitations disproportionnées des libertés politiques. Autre violation apparue à large échelle, celle de la sphère privée, avec l’utilisation d’applications de traçage non cryptées et permettant le stockage de données. Pourtant, la crise du Covid-19 aura aussi réhabilité les sociétés plus solidaires : les pays où un système de santé public digne de ce nom a été maintenu ont payé un tribut moins lourd à la pandémie.
Page 1 sur 3