Glencore est l’un des trois principaux actionnaires de la mine de charbon El Cerrejón en Colombie. L’exploitation minière à ciel ouvert a non seulement entraîné des déplacements forcés de communautés locales, les privant ainsi de leurs moyens de subsistance, mais pollue également le fleuve Ranchería. ©DR
Glencore est l’un des trois principaux actionnaires de la mine de charbon El Cerrejón en Colombie. L’exploitation minière à ciel ouvert a non seulement entraîné des déplacements forcés de communautés locales, les privant ainsi de leurs moyens de subsistance, mais pollue également le fleuve Ranchería. ©DR

Multinationales: la fin des pratiques scandaleuses? Édito

Par Nadia Boehlen - Article paru dans le magazine AMNESTY n°102, août 2020
Partout dans le monde, des firmes helvétiques ou leurs filiales se retrouvent fréquemment impliquées dans des violations des droits humains : travail des enfants, exposition à des produits hautement toxiques interdits à la vente chez nous et utilisés sans protection dans les pays du Sud, conditions de travail inhumaines dans les fabriques d’habits...

L’initiative pour des multinationales responsables demande que les entreprises qui ont leur siège en Suisse soient obligées par la loi de respecter les droits humains et de protéger l’environnement lorsqu’elles font des affaires à l’étranger.

En juin, le Parlement votait en faveur d’un contre-projet alibi à l’initiative, inspiré d’une proposition élaborée par la Conseillère fédérale Karin Keller-Sutter. Ce dernier se borne à exiger des entreprises qu’elles publient des rapports de durabilité une fois par an. Et, contrairement à l’initiative, il ne prévoit aucune clause de responsabilité en cas d’abus. Ce contre-projet est jugé totalement insuffisant par la vaste coalition qui porte l’initiative depuis 2015. Une votation populaire aura donc lieu le 29 novembre. La coalition qui soutient l’initiative pour des multinationales responsables est forte de plus de 120 organisations, 350 comités locaux, de comités d’entrepreneurs/euses, de politicien·ne·s du camp bourgeois et de représentants des Églises ! En outre, un sondage réalisé en mai révélait que 78% des citoyen·ne·s voteraient Oui à l'initiative pour des multinationales responsables. Nous avons donc des chances considérables de gagner cette votation. Mobilisons-nous !