25 novembre - 10 décembre 2010 Journées d'actions contre la violence envers les femmes

25 novembre 2010
Chaque année, entre le 25 novembre, Journée internationale contre la violence envers les femmes et le 10 décembre, Journée des droits humains des actions sont organisées et des campagnes menées au ...

«Ce qui choque ici, choque aussi à la maison» © AI

Chaque année, entre le 25 novembre, Journée internationale contre la violence envers les femmes et le 10 décembre, Journée des droits humains des actions sont organisées et des campagnes menées au niveau mondial pour les droits des femmes et contre la violence. Cette année nous aborderons le thème de la violence armée dans le cercle familial.

Le 25 novembre, Amnesty International participera, par une action créative en divers endroits de Suisse, au lancement de la campagne de 16 jours. Il s’agira également de marquer le début de la mobilisation en faveur de l’initiative «pour la protection contre la violence des armes» qui sera soumise au vote populaire le 13 février prochain. Les armes à feu, faciles à se procurer sont quotidiennement la cause de violations des droits humains, chez nous, à la maison et partout dans le monde.

Pour en savoir plus sur les «16 jours contre la violence envers les femmes» (uniquement en allemand)

Pour en savoir plus sur la violence des armes et sur la position d’Amnesty sur l’initiative «pour la protection contre la violence des armes»

Amnesty International s’engage durant les 16 jours d’action contre la violence faite aux femmes, notamment au

Nicaragua : agissez contre les violences sexuelles commises contres des jeunes filles et des fillettes.

Au Nicaragua, le viol et les agressions sexuelles sont répandues, et les victimes sont en général des jeunes et des femmes. Plus des deux tiers de tous les viols signalés entre 1998 et 2008 ont été commis sur des filles de moins de 17 ans.

Amnesty prie le gouvernement du Nicaragua de mettre un terme à la violence contre les filles en écoutant les appels des jeunes victimes, et en prenant des mesures d'urgence en vue d'élaborer un plan national de lutte contre les violences sexuelles commises sur les enfants, de doter ce plan des ressources nécessaires et de le mettre en oeuvre. Amnesty le prie également de protéger les victimes et de veiller à ce qu'elles obtiennent entière réparation afin qu'elles puissent reconstruire leur vie. Agir


Bosnie et Herzégovine : demandez la justice pour les femmes violées durant la guerre

Durant la guerre qu’a connue la Bosnie-Herzégovine de 1992 à 1995, des milliers de femmes et de fil-les ont été violées, la plupart du temps avec une extrême brutalité. Les témoignages que ces femmes ont apporté à la fin de la guerre ont suscité une attention considérable dans les médias, provoqué l’indignation du public et abouti à la modification du droit international. Toutefois, peu de choses ont été faites pour les victimes depuis que les viols commis pendant la guerre ont cessé de faire les grands titres.
Amnesty prie le nouveau gouvernement, élu en octobre 2010 de poursuivre la politique adoptée par son prédécesseur en 2010 et d’apporter des modifications législatives bénéfiques notamment sur les ques-tions suivantes :
- la stratégie en faveur des femmes victimes de violences sexuelles pendant ou après un conflit.
- la stratégie sur la justice de transition,
- la loi sur les droits des victimes de la torture et les droits des victimes civiles de la guerre,
- diverses modifications législatives sur des questions spécifiques. Agir