Prix Nobel de la paix L'édition 2014 récompense défenseuses et défenseurs des droits des enfants

13 octobre 2014
À la suite de l'annonce de l'attribution du prix Nobel de la paix à la lycéenne pakistanaise Malala Yousafzai, qui défend le droit à l'éducation, et à Kailash Satyarthi, militant indien des droits des enfants, Salil Shetty, le secrétaire général d'Amnesty International, a déclaré:

«Le travail que mènent Kailash Satyarthi et Malala Yousafzai incarne le combat de millions d'enfants dans le monde. C'est une récompense pour les militants des droits humains qui se consacrent entièrement à la défense de l'éducation et des droits des enfants les plus vulnérables du monde.

«Le comité Nobel a reconnu l'importance fondamentale des droits de l'enfant pour l'avenir de notre monde. Le choix des lauréats montre que c'est un sujet qui compte pour nous tous, quels que soient notre âge, notre genre, notre pays ou notre religion.

«Malala donne un exemple fort qui inspire dans le monde entier, et qui a été reconnu à juste titre par le comité Nobel. Le courage dont elle a fait preuve face à une telle adversité est une grande source d'inspiration. Ses actions symbolisent ce que signifie défendre ses droits, par une demande simple qui est le respect du droit fondamental à l'éducation.

«Kailash Satyarthi a consacré sa vie à aider les millions d'enfants en Inde qui sont réduits en esclavage et travaillent dans des conditions extrêmement difficiles. Sa distinction constitue une reconnaissance du travail de campagne mené sans relâche depuis plusieurs décennies par les militants de la société civile sur la traite et le travail des enfants en Inde.

«D'un point de vue personnel, je suis ravi que le prix soit attribué à deux personnes que je connais et admire. Kailash est un ami de longue date qui défend comme nous les droits humains, et ce fut un privilège d'accueillir Malala lorsqu'elle a reçu le prix Ambassadeur de la conscience d'Amnesty International l'an dernier.»