Normes de performance SFI Amnesty International et la Banque mondiale

Le groupe de la Banque mondiale finance les activités des grandes entreprises dans des pays en développement. Or celles-ci conduisent parfois à de graves violations de droits humains, surtout dans des secteurs particulièrement invasifs, comme l’industrie extractive.

C’est pourquoi Amnesty demande à la Banque mondiale, et particulièrement à la Société financière internationale (SFI), de mettre en place un processus de diligence raisonnable en matière de droits humains. Il est important qu’elle s’engage, dans sa politique de durabilité, à ne pas financer des activités pouvant contribuer à des violations de droits humains.

Informations de fond