© AICH
© AICH

Chine Le plus gros bourreau du monde

5 décembre 2017
La Chine est le plus gros bourreau du monde: chaque année, des milliers de personnes sont exécutées, soit plus que dans tous les autres pays du monde cumulés.

Confidentialité: les chiffres exacts ne sont pas connus car le régime chinois traite les données relatives à la peine de mort comme un secret d’État et ne publie pas d’information fiable à ce sujet.

Procès inéquitable: les droits des accusé·es ne sont souvent pas respectés. L’indépendance de la justice n’est pas garantie, et les procédures judiciaires ne correspondent pas aux standards internationaux.

Torture: certains rapports témoignent de l’existence de condamnations à mort prononcées sur la base « d’aveux » arrachés sous la torture.

Délits: la sentence de mort s'applique pour une grande partie des délits (par exemple le trafic illicite de stupéfiants) qui n’entrent pas dans la catégorie des « crimes les plus graves », pour lesquels la peine de mort peut être imposée en vertu du droit international.

Discrimination: en Chine, les personnes défavorisées (paysan·ne·s, chômeur·se·s), peu instruites ou issues d’une minorité ethnique ou religieuse sont les plus touchées par la peine capitale.

Méthodes d’exécution: injection létale, fusillade.