L'application en open source permet d'informer son réseau en un seul geste discret. © Tim Gaedke
L'application en open source permet d'informer son réseau en un seul geste discret. © Tim Gaedke

Application mobile Contrer les agressions, les enlèvements et la torture à l'aide de son téléphone

24 juin 2014
Le Bouton d'urgence , une application destinée aux défenseurs des droits humains pour leur permettre d'obtenir rapidement de l'aide de la part de leur réseau lorsqu'ils doivent faire face à une agression, à un enlèvement ou à la torture, est désormais disponible sur Google Playstore , a annoncé Amnesty International lundi 23 juin.

L'application mobile pour Android «Bouton d'urgence», ou «Panic Button» en anglais, a été développée par Amnesty International en collaboration avec iilab, des militants, des techniciens et des bénévoles du monde entier. Elle transforme le smartphone d'un utilisateur en une sonnette d'alarme secrète qui peut être rapidement activée en cas d'urgence pour prévenir d'autres militants que l'un des leurs est en danger afin que cette personne obtienne de l'aide au plus vite.

«Le but du Bouton d'urgence est d'améliorer la protection de militants du monde entier confrontés en permanence à la menace d'une arrestation, d'une agression, d'un enlèvement ou de la torture», a déclaré Tanya O'Carroll, responsable du programme Technologie et droits humains d'Amnesty International.

«Nous savons depuis longtemps que les premières heures suivant une arrestation sont cruciales pour qu'un réseau puisse influer sur la libération d'un collègue, que ce soit en submergeant le poste de police d'appels, en organisant une manifestation ou en mobilisant des avocats et des organisations comme Amnesty International pour une campagne de pression internationale.»

«En faisant entrer la technologie dans la lutte en faveur des droits humains, cette application adapte au vingt-et-unième siècle le pouvoir qui réside dans l'écriture d'une lettre.»

Le Bouton d'urgence est disponible au téléchargement dans quatre langues, après avoir été testé pendant trois mois dans plus de 17 pays par des centaines d'utilisateurs faisant partie des réseaux d'Amnesty International.

Au cours de la phase de test, des militants et journalistes ont indiqué que cet outil peut réellement aider à atténuer les risques encourus au quotidien dans leur travail. «Il est vraiment effrayant de découvrir qu'un militant est en détention depuis des mois sans que personne ne sache quoi que ce soit ou n'agisse pour sa libération. Nous espérons que le Bouton d'urgence permettra d'éviter que les cas de détention illégale au Soudan passent inaperçus, en nous aidant à mobiliser un plus grand nombre de personnes», a déclaré Ibrahim Alsafi, qui milite en faveur des droits humains au Soudan et a participé aux tests et à la formation autour de l'application.

«C'est un outil essentiel pour les militants, les défenseurs des droits humains, les étudiants et les avocats. Tous ceux qui risquent d'être en danger en raison de leur travail ont besoin d'avoir l'application Bouton d'urgence sur leur téléphone.»

Merci pour votre don

Votre engagement est notre force. Merci pour votre don