Edward Snowden: un héros et non un traitre. © RADIUS-TWC
Edward Snowden: un héros et non un traitre. © RADIUS-TWC

États-Unis Plus d’un million de personnes demandent au président Obama de gracier Edward Snowden

Communiqué de presse publié le 13 janvier 2017, New York - Genève. Contact du service de presse
Le 13 janvier, une pétition d'un million de signatures demandant au président Obama de gracier le lanceur d’alertes Edward Snowden avant qu'il quitte ses fonctions, a été déposé à la maison blanche.

Au total 1'101'252 signatures ont été récoltées par la campagne «Pardon Snowden», the American Civil Liberties Union, (ACLU) Amnesty International, Human Rights Watch, Demand Progress et CREDO Action.

«Des personnes des quatre coins du monde se sont rassemblées pour témoigner de leur soutien à Edward Snowden et pour le remercier d’avoir publiquement agit pour leurs droits fondamentaux. Edward Snowden est un héros, pas un traitre. Malgré cela, il reste depuis des années dans une impasse, après avoir lancé un débat d’ordre mondial en dénonçant la surveillance et les violations de la sphère privée. «Il mérite mieux qu’une vie d’exil», a dit Salil Shetty, secrétaire général d’Amnesty International.

«En graciant Snowden, le président Obama se placerait du bon côté de l’histoire et montrerait qu’il se tient du côté de ceux qui se battent pour ce qui est juste au prix de sacrifices personnels.»

Lancée en septembre par ACLU, Amnesty International et Human Rights Watch, la campagne «Pardon Snowden» a reçu le soutien d’éminents chercheurs en droit, d’experts du renseignement, de techniciens, d’artistes et d’avocats. Parmi les signataires figurent le co-fondateur d’Apple Steve Wozniak, le CEO de Twitter Jack Dorsey, l’ancien directeur de l’équipe de sécurité nationale de la maison blanche Timothy Edgard, le lanceur d’alertes des Pentagon Papers Daniel Ellsberg, les acteurs Maggie Gyllenhaal, Danny Glover et Mark Ruffalo, et les auteurs Cheryl Strayed, Joyce Carol Oates and Teju Cole.