Graphic Recording du youthmeeting ©Paz a.k.a. Sarah Blaser
Graphic Recording du youthmeeting ©Paz a.k.a. Sarah Blaser

AI YOUTH Youthmeeting et Assemblée générale Un concentré de youth power durant le youthmeeting et l'AG 2020

Le youthmeeting et l'Assemblée générale 2020 sont histoire. Durant ces events, des nombreux∙ses activistes engagé∙e∙s ont pris la parole et présenté leur perspective. Revue de leur prises de paroles et leurs power songs dans cet article.

Le youthmeeting d'Amnesty Youth et l'Assemblée générale virtuels d'Amnesty Suisse ont eu lieu mardi 30 juin 2020. Bien que les deux événements n'aient pas pu se dérouler en vivant, les jeunes militant∙e∙s ont eu leur mot à dire et ont apporté des idées passionnantes. L'accent a été mis sur le langage inclusif, le self- et community-care, et l'initiative pour des multinationales responsables.

Le youthmeeting rempli de power
"Les jeunes militant∙e∙s ont beaucoup d'énergie, de motivation et d'innovation. Nous avons notre propre expertise dont vous pouvez tirer des enseignements", a déclaré Laura Russo, militante d'Amnesty Youth, durant le youthmeeting. Un exemple en est le postulat présenté par Amnesty Youth à l'Assemblée générale d'Amnesty Suisse, qui vise à mettre en place un langage inclusif dans l'organisation. L'activiste Denis Sorie a présenté le postulat lors du youthmeeting. Il a clairement indiqué qu'Amnesty, en tant qu'organisation de défense des droits humains, avait la responsabilité d'inclure toutes les personnes. Les personnes non inclues par la langue sont de fait activement exclues : "Nous devons utiliser un langage qui n'exclut personne".

L'activiste Dario Heierli a clairement indiqué que même le coronavirus ne peut pas empêcher les jeunes de militer pour les droits humains : "Pour nous, en tant que membres d'Amnesty, l'engagement fait aussi partie de notre identité". Il a souligné combien il est important de se serrer les coudes en tant que personnes partageant les mêmes idées en ces temps difficiles. Cela donne de la force et de la motivation. Au cours des premières semaines de la fermeture, il a organisé avec son groupe de jeunes un service de soutien aux personnes vulnérable au coronavirus. C'est aussi ça le militantisme.

Ensemble, les militant∙e∙s ont également créé une playlist Spotify avec des "Power Songs" qui les ont motivé∙e∙s et inspiré∙e∙s pendant le confinement.

Les jeunes activistes uni∙e∙s durant  l'Assemblée générale
Lors de l'Assemblée générale du soir, les jeunes activiste ont donné le ton. Denis Sorie a commencé par la présentation du postulat youth. Grâce à sa conviction, il a fait en sorte que le postulat soit accepté à 93% des voix. Plus tard, les militantes Elettra Bernasconi et Laura Russo ont fait sensation. Elettra a clairement indiqué que l'activisme est une partie importante de la campagne pour des multinationales responsables : "Nous devons faire prendre conscience aux gens des violations des droits humains commises par des multinationales". Laura a ajouté que les jeunes militant∙e∙s doivent être écouté∙e∙s : "Ne voyez pas les jeunes simplement comme un complément à la réalisation de la diversité. Acceptez que vous puissiez apprendre de nous".