Récolte de fonds Notre financement

Actualisé en décembre 2015
Amnesty International finance ses activités essentiellement par des dons privés. Le fait de ne pas accepter d'argent des gouvernements contribue à assurer notre indépendance.

Amnesty International finance ses activités principales – la recherche et l’information sur les droits humains, les campagnes et le lobbying – exclusivement par ses cotisations, des dons privés, des donations ou des legs. Seuls les projets d'éducation aux droits humains et les fonds d'urgence du «Human Rights Relief» peuvent être alimentés partiellement par des fonds publics. Ce principe fondateur de renoncement aux fonds publics contribue à assurer notre indépendance vis-à-vis des gouvernements.

La cinquantaine de Sections d’Amnesty International est non seulement responsable de la mise en œuvre des campagnes de l'organisation, mais aussi de la récolte de fonds. Les Sections se partagent le financement du siège international et ses activités par un système de contributions. En outre, les Sections des pays «riches» soutiennent celles de régions plus pauvres. La Section suisse verse ainsi actuellement un tiers de ses recettes au mouvement international.

Comment la Section suisse récolte-t-elle ses fonds? Pour en savoir plus, lisez notre foire aux questions concernant les dons et le financement d'Amnesty International.

En Suisse, Amnesty International collecte des dons en conjuguant diverses méthodes. En premier lieu par des envois postaux («mailings») destinés principalement aux personnes qui nous soutiennent régulièrement; puis par des envois «tout-ménage»; et finalement par le «dialogue direct». Dans le «dialogue direct», les employé·e·s d’un prestataire externe (l'entreprise Corris), après avoir suivi une formation, informent les passant·e·s sur le travail d’Amnesty International et leur demandent de lui apporter un soutien régulier. Ce complément aux stands et aux actions de rue menées par les groupes locaux permet à Amnesty International de gagner en visibilité.

La collecte de fonds coûte de l’argent. Comme dans toutes ses activités, Amnesty International est attentive à une utilisation optimale de l’argent issu des dons. Afin de maximiser le rapport entre dépenses et recettes, il est vital de trouver des donateurs et donatrices réguliers et sur le long terme. Mais chaque don compte !

Cette optimisation ne doit toutefois pas se faire au détriment de nos valeurs. Aussi bien dans notre travail que dans la collecte de fonds, nous restons fidèles aux principes de notre organisation : informations crédibles et vérifiables, transparence sur notre travail et respect des personnes avec et pour qui nous travaillons.

Nous remercions de tout cœur toutes et tous nos membres, donateurs et donatrices pour leur soutien !

Faire un don maintenant.